Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 20:43

 Ce vendredi 13 avril était la dernière sortie de la saison d'hiver Albertville-Ugine et nos amies salinoises, nous ont fait visiter leur petit coin de paradis : Salins-les-Thermes. C'est un petite ville qui ne fait pas voir ses atouts lorsqu'on la traverse trop rapidement en voiture. La visite à pied et sur les hauteurs nous a montré qu'elle est bien agréable à habiter !

Nous voilà donc partis à pied de la Grande Salle Polyvalente en direction du Sécheron. 

 

Balade sur le sentier du Sécheron à Salins

Dans les herbes, sur le sol, il y a quantité d'escargots pointus et cela intrigue tous les randonneurs. Les escargots, c'est comme tout ce qui existe dans la nature; il y en a beaucoup d'espèces... Après quelques recherches j'ai trouvé son nom : Zebrina detrita. Son  petit format ne le destine pas à la casserole. C'est sans doute pour cela qu'il y en a autant ! 

Escargot(Zebrina detrita Müller, 1774 assez commun)

Je remarque une plante assez rare l'Astragale de Montpellier. Cette plante pousse sur des sols ensoleillés et secs voilà pourquoi cette colline s'appelle le Sécheron.

Astragalus monspessulanus=Astragale de Montpellier

Un petit village s'étale sur les pentes en face de nous, Villarlurin

 

Village de Villarlurin

Nous grimpons dans la pente jusqu'au chemin plus large qui nous amènera en direction de Feissons-sur-Salins.

Dans la pente du Sécheron

Chênes pubescents, pins sylvestres, épine-vinettes, genévriers...

Genèvrier en fleurs(femelles)

Bois de Sainte Lucie, Erable de Montpellier, la végétation est typique des terrains calcaires et chauds.

 

Prunus mahaleb=Merisier odorant ou Bois de Sainte-Lucie

Nous sommes tous intrigués et admiratifs devant le haut mur de pierres sèches qui borde le chemin. Christiane nous explique que ce chemin était très utilisé autrefois et avait été construit avec soin. Le mur sécurisait le chemin surtout en hiver.    

Christiane raconte l'histoire du chemin

Nous passons par les ruines de Champ Magny.     

      Ruine de Champ Magny

Un énorme chêne centenaire étale sa ramure encore nue au-dessus du chemin.     

Chêne centenaire

      Nous arrivons bientôt à la route qui conduit à Feissons-sur-Salins. Nous avons fait une bonne marche et 600m de dénivelé.

Montée vers Feissons

Nous reprenons allègrement la descente. un bon repas nous attend à la Grande Salle Polyvalente.     

Paysage autour de Moutiers

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 19:44

1 Château de Costaroches 1 Platane énorme

2 Escalier de Conflans3 Cymbalaria muralis=Ruine de Rome

7 Arabis hirsuta= Arabis hérissée5 Geranium rotundifolium+Geranium à feuilles rondes

Mardi 27 avril à Albertville, nous grimpons en direction de Conflans, le chemin qui passe près du château de  Costaroches. Quelques plantes ornent les vieux murs : Ruine de Rôme, Arabis hérissée, Géranium à feuilles rondes. La nature  a équipé ces plantes pour résister au soleil. 

6 Clocher de l'église Saint-Grat de Conflans

4 Cerisier en fleurs

Le clocher de l'église Saint-Grat, les belles batisses, les cerisiers en fleurs, protégés par les hauts murs de pierres;  une balade à Conflans est toujours un plaisir.

8 Viola odorata

Quelques violettes odorantes ornent un talus à l'ombre. Elles sont étranges avec leurs pétales supérieurs très longs.

13 Muscari racemosum ou neglectum = Muscari négligé

14 Lamium amplexicaule=Lamié à feuilles embrassantes

A Farette nous trouvons le Muscari négligé et le Lamier à feuilles embrassantes. Ces deux plantes se plaisent dans le biotope chaud et sec de la vigne.

17 Oothèque de la Mante religieuse

Abritée sous la pierre d'un mur, il y a une oothèque de mante religieuse . Lors de la ponte, la mante religieuse secrète une substance mousseuse qui sèche et devient un abri sûr pour ses oeufs jusqu'à la sortie des jeunes mantes au printemps suivant.

Osmie rousse entrain de colmater un nid 013Osmies rousses entrain de colmater le nid 012

Osmies rousses 014

Sur une talus, nous pouvons observer le va et vient de quelques abeilles maçonnes rousses ou Osmies rousses, occupées à récolter de la boue sur un talus humide. Cette jolie abeille solitaire totalement inoffensive est facile à observer. Elle est souvent présente au printemps près des maisons car elle adore faire son nid dans un trou de fenêtre. Une fois fécondée, elle dépose ses oeufs dans des alvéoles séparées par une cloison de terre et tapissées de pollen. Le nid terminé, la femelle bouche soigeusement l'entrée du nid avec de la terre. Les oeufs mâles sont déposés près de l'entrée car les mâles naissent les premiers. Ils ont le front couvert de poils blancs. L'osmie rousse est une excellente pollinisatrice. Quelques trous percés dans une bûche de bois peuvent l'accueillir.

22 Retour par l'allée aux Forsythias

Au retour nous empruntons le même chemin enclos, bordé de forsythias.

(voir + de  photos et  le vol de l'osmie rousse  en vidéo sur le lien suivant :

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157629762350823/ )

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans BALADES
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 15:43

7 Plan des sentiers

Il faut environ 1h30 depuis Albertville pour atteindre la petite station de Montaimont, située au-dessus de La Chambre, en Maurienne, à 1285m d'altitude, et ses sentiers pédestres des hameaux.

1 Randonnée Montaimont

Ce vendredi 24 février il faisait un temps magnifique et nous avons pu largement profiter du soleil sur les pentes ensoleillées.

Au départ d'ailleurs, le chemin commençait à manquer de neige et nous avons raclé un peu les cailloux!

2 Taramur

Nous voici à Taramur, il fait chaud et les vestes rejoignent vite le sac à dos.

3 Erables et charriot à Taramur

 

4 Taramur

 

5 Eglise à Taramur

Nous croisons le lac du Loup. Glace et neige le recouvrent. On reste prudemment sur le sentier.  Les pentes au-dessus se délestent de leur couche de neige. 

6 Le lac du Loup couvert de neige

A l'est les Aiguilles d'Arve se détachent sur le bleu du ciel.

10 Les aiguilles d'Arve

Sur les pentes en direction de la chapelle Sainte Marguerite il y a une succession de chalet au milieu des mélèzes et des épicéas. Le ciel est d'un bleu profond, admirable.

11 Chalets, mélèzes et,ciel bleu

Pour aujourd'hui, la chapelle Sainte Marguerite  1604m sera le but du groupe 2.

12 Arrivée à la Chapelle Ste Marguerite

De cet endroit nous avons une très belle vue sur le Grand Coin , les Aiguilles d'Arve et le massif de Belledonne.

18 Panorama 1

Le Groupe 1 grimpe un peu plus haut dans les pentes au-dessus de nous.

15 Le G1 dans le pentu

Nous faisons une pause au pied de la chapelle et nous profitons de la douceur du soleil.

16 Le G2 à la chapelle

Nous redescendons à travers les prés en passant par les Ramés.

19 Descente 20 Les Ramées 1520m 21 Dans la descente

Retour à Montaimont vers 16h30, tous en forme et contents de ce bel après-midi !

Pour voir + de photos cliquer sur le lien http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157629476979601/

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 17:25

Ce vendredi 10 février, nous débarquons du car près du pont Manant sur la route de Flumet à la Giettaz, à 990m d'altitude.

1 L'Arrondine

 Le pont enjambe l'Arrondine et permet d'avoir accès à la route puis à la piste, bien enneigées cette année, qui desservent les chalets.

2 Sur la route de Manant     

3 Le groupe 2

4 Tourner à la croix blanche

Au virage où il y a une grande croix blanche, il faut continuer à gauche.

6 C'est pas par lÃ

Nous allons tout doit et le temps de dire bonjour au fermier qui vient à notre rencontre, nous revenons sur nos pas pour prendre la bonne direction.

8 Montée sur une piste de snowscoot

Nous suivons les lacets de la piste empruntée par un scooter des neiges.

9 Au chalet on monte à droite

Au gros chalet orné d'un drapeau, nous continuons en direction de la forêt d'épicéas.

10 Sur la piste

 Dans la forêt, peu à peu la pente s'accentue.

11 En forêt

Un écriteau de bois  indique la direction de la Croix Cartier.   

12 Direction Croix Cartier

Nous montons sur le chemin de randonnée qui grimpe en lacets une pente raide en forêt.


14 Grimpette dans la pente

Nous arrivons sur un plateau où il y a un beau chalet rénové.

15 Arrivée sur un plateau près d'un chalet

 

Le chalet est enfoui dans une épaisse couche de neige et son toit est orné de gros glaçons.


19 Neige et glaçons

16 Un chalet enneigé

 Les sommets des Aravis, Pointe Percée et Croise Baulet sont là tous proches.

17 Vue sur les Aravis

Nous poursuivons notre parcours jusqu'au lieu-dit le Mont Jovet (1495m). Ce sommet arrondi communique par la route avec Chaucisse.  

   22 La neige scintille au soleil

23 le Mont Jovet

C'est une surprise de découvrir ce lieu-dit, qui évoque pour nous le sommet très connu de Tarentaise.

23 Le panneau

Nous échangeons quelques mots avec un sympathique habitant de Chaucisse.     

25 Rencontre avec un habitant du coin

C'est reparti dans la descente, la neige légère est idéal pour faire de grandes courses tout droit dans les pentes douces.

26 Descente dans la poudreuse

Lorsque la pente est raide, c'est plus compliqué !   

28 Glissades

Sur les raquettes ou sur les fesses on arrive toujours en-bas de la pente !

29 tombera tombera pas

Au retour, le chauffeur du car ralentit pour nous laisser regarder les ruisseaux gelés et les énormes blocs de glaçons suspendus aux rochers de la route.

33 Le tobogan de glace dans un ruisseau

34 Les gros glaçons le long de la route

Merci à Joseph de nous avoir fait découvrir ce coin de nature tranquille des Aravis.

Pour voir toutes les photos et un petit film de cette randonnée, cliquer sur le lien suivant  http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157629288125529/

 

 

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 20:06

      En cette période de grand froid, je me remémore avec plaisir cette belle randonnée effectuée fin juillet en Haute Maurienne.

Eléphant à Bramans 062

De bon matin nous avons pris la route de Modane, Bramans, puis la D100  et une piste carrossable qui conduit au Vallon d'Etache.

Chapelle Vallon d'Etache 017

Nous avons croisé la Chapelle St Bernard, Notre Dame de la Délivrance, la Chapelle Saint Paul, pour arriver au parking près des Chalets St Barthélémy (2010m).

Chèvre et poule au départ du Vallon d'Etache 020

A l'entrée du Vallon d'Etache une ferme s'éveillait, chèvre et poule curieuses, perchées sur un rocher nous ont regardé passer.

Le panorama au départ du Vallon d'Etache Grand Bec et Gros Peyron 002

Dès le départ de la randonnée nous avons repéré le Gros Peyron et le Grand Bec d'Etache. Il faisait beau et la journée promettait d'être magnifique.

Maisonnette de pierres et lauses au Vallon d'Etache 003

En contrebas du chemin, nous avons vu cette maisonnette typique, protégée des avalanches par un monticule de pierres bien positionné.

Vallon d'Etache 006

Vallon d'Etache 007

Départ rando Vallon d'Etache 008

La montée jusqu'au Plan des Eaux (2495m) se fait par un chemin qui grimpe en lacets dans une pente soutenue.

Vallon d'Etache 010

 

Plan des Eaux 011

Nous avons porsuivi en direction du Col d'Etache par un long chemin moins pentu.

Gros Peyron 024

Nous voici au col d'Etache à  2799m d'altitude. 

Silène acaule et Zygènes 025

Raiponce du Piémont =Phyteuma pedemontanum - Col d'Etache (2700m) 061

Univers minéral, moraines de glaciers, comme toujours constellées de coussins de fleurs rares blotties au creux du roc, très belles pour qui sait les voir ! 

Eritrichium nanum=Eritriche nain au Gros Perron

Je remarque un coussin de feuilles très velues. Gérard me confirme que ce sont celles de l'Eritriche nain. Je rêve de voir cette plante rare, de haute montagne, depuis longtemps. 

Vallon d'Etache 035

La photo de l'Eritriche nain a été prise (grand merci) par son épouse, là-haut sur le Gros Peyron.  Cet été 2011 sa floraison était en avance. Si dieu le veut, j'y retournerai !

Gouilles - Vallon d'Etache 031

Nous avons fait un détour par une série de gouilles qui reflètaient les montagnes, le ciel et les nuages.

Apollon au Vallon d'Etache 047

Voici une femelle Apollon  : Ses ailes sont blanches, avec le bord transparent, et portent des tâches noires et deux ocelles rouges cernées de noir et papillées de blanc. Après l'avoir fécondée Le mâle, outre sa semence, laisse à la femelle une coquille de protéines les sphargis, qui une fois durcit, empêchera toute autre fécondation. J'ai profité d'un nuage pour la prendre en photo car lorsqu'il fait chaud, le vol de ce magnifique papillon est insaisissable.

Vallon d'Etache 050

Grand bec d'Etache 052

Sur le chemin du retour nous avons admiré, encore, le Vallon à nos pieds et le Grand Bec derrière nous.

Lis martagon au Vallon d'Etache 051

Gentiane champêtre=Gentiana campestris- Vallon d'Etache 053

Aconit napel=Aconit napellus - Vallon d'Etache 056

 

Aconit napel=Aconit napellus - Vallon d'Etache 057

Nous avons rencontré le Lis martagon, la Gentiane champêtre  (en avance) et plus rare : l'Aconit napel sur la piste du retour.

Vascellum pratense= Vesse de loup des prés

Dans un pré nous avons cueilli des grosses vesses de loup.

Impressionnante paroi de gypse en Hte Maurienne 059 Nous avons admiré la blancheur de l'impressionnante falaise de gypse de Haute Maurienne.

Cette belle randonnée prévue sur notre programme d'été de l'ADAPAR en 2011 n'a pas pu être faite avec les groupes à cause du mauvais temps... à remettre au programme d'été 2012.

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 20:31

Nous étions 95 raquettistes de l'ADAPAR Albertville-Ugine le vendredi 13 janvier à profiter du beau temps en altitude et de la bonne neige poudreuse. Ce jour là j'étais chargée d'accompagner le groupe 3 avec Roger T. . Nous faisons partie de la quarantaine d'adhérents qui ont accepté la responsabilité de préparer les randonnées et de veiller à la sécurité des participants. 

3 La montée dans l'alpage de l'Aup de Seythenex DSCN9265

4 Belle neige et soleil sont au rendez-vous DSCN9266

Nous sommes répartis en 3 groupes, le 1er groupe est composé des personnes les plus véloces : les plus jeunes retraités en principe... suivant la forme du jour ou l'envie chacun a la possibilité de se positionner dans son groupe préféré.

5 Petite halte pour attendre les derniers de la file DSCN9267

Un arrêt de temps en temps pour attendre les retardataires, souffler un peu, boire, quitter ou mettre un vêtement, admirer le paysage, etc... est apprécié. 

6 DSCN9269

Un coup d'oeil vers la vallée et la mer de nuage nous confirme que nous avons de la chance d'être là au soleil.

7 En plaine la mer de nuages DSCN9270

Le groupe 1 arrive aux chalets de l'Aup

8 Le groupe 1 arrive aux chalets de l'Ô DSCN9271

Les skieurs montent à l'assaut de Chaurionde et godillent le long des pentes nord/ouest. 

9 En face les skieurs hors piste DSCN9275

Nous profitons d'un arrêt pour admirer leur descente dans la poudreuse.

10 Les skieurs godillent sous le flan nord ouest de Chaurionde DSCN9272 10 Nous observons leurs évolutions dans la pente raide DSCN9273

A 15h30, le soleil décline déjà. La lumière rasante souligne les courbes douces des champs de neige.

12 Le soleil rasant dessine les courbes du chemin DSCN9276

Ce promontoir pointu s'appelle Montriond.

13 Un promontoir nommé Montriond DSCN9277

Nous repartons dans la descente en foulant avec plaisir la poudreuse en dehors de la trace de montée.

14 Descente dans la poudreuse DSCN9278

'15 La descente dans la poudreuse DSCN9279

Pour voir les photos + une vidéo en diaporama cliquer sur le lien suivant :

 http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157628937101473/

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 13:30

2 Départ à l'ombre DSCN9216

Nous partons de la station de Seythenex à 10h (1170m) ce mardi matin, il fait beau et nous trouvons de suite la neige poudreuse sur le chemin (caillouteux en été) qui conduit aux Chalets de l'Aup de Seythenex.

1 Le ruisseau DSCN9215

La moindre brindille est poudrée de blanc, l'eau du ruisseau gazouille et cliquète.

3 Neige fraîche sur les branchages DSCN9217

Nous progressons à l'ombre dans un paysage immaculé de carte postale. 

 4 Mt Charvin et Sulens DSCN9218

Derrière nous la chaine du Mont Charvin, Sulens, la Tournette, les montagnes des Aravis s'illuminent au soleil.

6 Oscar et Francis DSCN9220

Nous sortons de la forêt et pendant que je traine à faire quelques photos, Oscar et Francis profitent du soleil. 

7 Sous l'Ô de Seythenex DSCN9221

Nous arrivons dans les alpages, les piquets de parc sortent à peine de la couche de neigne. Un  groupe progresse devant nous. Nous suivons tranquillement leur trace.

9 Traversée à risque sous la pointe de Chaurionde DSCN9223

Nous voici arrivé aux Chalets de l'Aup ou l'Ô de Seythenex (1700m). Quelques randonneurs devant nous continuent en direction du col d'Orgeval. C'est risqué car il faut traverser un couloir d'avalanche sous le flan pentu de Chaurionde. Quelqu'uns hésitent à suivre leurs copains. Nous discutons et leur conseillons de rester là en sécurité. Des glissements de masses de neige sont déjà visibles de loin.

12 Paysage de neige vue de l'Ô de Seythenex le 3 janvier 2012

 

10 Francis Oscar et Odette DSCN9225

Nous nous contentons d'admirer la vue et de casser la croûte au soleil.

13 Vue sur le lac d'Annecy DSCN9231

De là, nous pouvons voir une partie du lac d'Annecy.

17 La station de Seythenex DSCN9236

Retour rapide à la station vers 14h30... et un souhait : que la neige soit aussi belle la semaine prochaine pour la randonnée en groupe !


Pour voir l'album en diaporama cliquer sur le lien suivant :

 http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157628730380977/

 

 

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 19:42

rissoles 013b

Les rissoles, c'est un dessert traditionnel que l'on fait en Savoie pour Noël, le jour de l'an et à l'occasion des fêtes de familles. Il y a plusieurs façon de faire...

Je vous fais part de celle que je tiens de ma mère. Elle en faisait par centaines pour nous régaler pendant les fêtes de fin d'année.

Préparer une compote assez sèche : poires Rosset taillées en petits dés, raisin sec, jus et zeste d’orange non traitée, vanille, sucre avec un verre d’eau pour démarrer la cuisson. Faire cuire à feu doux au moins deux heures, jusqu’à ce que la compote prenne une belle teinte rosée.

Une astuce : si la compote est un peu juteuse, ajouter des boudoirs ou d'autres biscuits secs en fin de cuisson.

rissoles 001b

Faire une pâte à bugnes : 1 kg de farine + 1 pincée de sel + 2 paquets de levure + 4 paquets de sucre vanillé + 150 gr de sucre + 2 cuillères à soupe de rhum + 6 œuf + 50 gr de crème fraîche + 125 gr de beurre fondu + ½ verre d’eau. Diviser les proportions suivant la quantité de rissoles que l’on souhaite faire. Avec 500 gr de farine je fais environ 50 rissoles. Mettre dans un grand saladier, dans l’ordre indiqué et laisser reposer au moins ½ heure afin d’avoir des pâtons faciles à travailler (je la prépare la veille et la laisse au frigidaire toute la nuit, ainsi la pâte est ferme et facile à travailler).

rissoles 003b

rissoles 004b

Découper la pâte en pâtons que l’on va allonger comme s’il s’agissait de pâte à modeler.

 Ainsi on n'aura plus qu’à aplatir chaque pâton au rouleau à pâtisserie, en longueur et assez fin, en saupoudrant de farine pour qu’il ne colle pas.

rissoles 005b

 

rissoles 007b

Garnir la pâte abaissée avec de la compote, mettre du jaune d’œuf (pour coller les deux parties de la pâte), replier et former des petits chaussons.

rissoles 010b

Couper à la roulette.

rissoles 011b

Faire frire à la poêle, à l’huile bien chaude. Mettre sur du papier absorbant.

PS : J’utilise les découpes qui restent pour faire quelques bugnes.

Bon appétit !

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans RECETTES
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 15:32

 

A tous mes lecteurs : je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année 

Petit Croise Baulet Vue sur le Val d'Arly 008 bis

Repost 0
Published by Glaner dans la nature
commenter cet article
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 13:00

Faire ses diots et autres cochonnailles est une tradition bien vivante à Ugine et un peu partout dans les hameaux savoyards. Le temps n'est pas si loin où les familles de paysans dont je faisait partie, engraissaient un ou deux cochons pour les besoins familiaux. Le diot, la tome et la confiture maison, étaient des denrées incontournables de nos goûters après le travail dans les champs.

4 Cochons et ânes (1024x768)

Maintenant la plupart des amateurs de cochonailles maison achète leur viande en boucherie, ou encore aux alpagistes qui élèvent quelques cochons pour utiliser leur petit lait.

1 La découpe

 

9 Découpe de la tête

 

14Chacun à son poste de travail

 

Voici cinq compères en plein travail : découpe de la viande, de la tête (pour le pâté de tête), mise en boyau des diots et saucissons.

Chacun fait ses diots à sa façon, mais voici une recette qui a fait ses preuves :

Détailler la viande.

La passer à la machine à saucisse, couteau et grille de 8mm.

Mettre de côté les pieds, tête, jambonneaux.

Prévoir et passer à la machine à saucisse les ingrédients du pâté de foie :

35% de foie, 45 % de viande maigre, 20% de lard 

Mettre de côté les pannes de lard de la poitrine qui serviront à faire éventuellement du saindoux. Si on ne l'utilise pas pour la conservation des diots, on peut s'en servir pour faire les rissoles ou le donner aux oiseaux l'hiver.

Ingrédients pour la salaison et la conservation des diots :

Sel : 24 gr /Kg , Poivre : 2 gr/Kg, 4 épices : 1 gr/Kg,

Epices rouges : 1 gr/Kg, Salpètre : 1 gr/Kg, Sucre : 5 gr/Kg,

Ail : 1 petit bol/30 Kg, 1 bouteille de côtes du Rhône/30 Kg,

Alcool : 1 verre/30 Kg

Brasser la viande et la salaison à plusieurs reprises avant la mise en boyau.

Placer le récipient qui contient la préparation près d'une source de chaleur pour que le sel s'incorpore bien au mélange.

DSC_0025

Le mieux c'est de commencer ce travail de bonne heure le matin, de faire un bon repas entre midi et deux et de faire la mise en boyau l'après-midi quand tout a eu le temps de bien se mélanger.

12 C'est prêt pour la mise en boyau Après le repas, le mélange est encore brassé une fois et c'est prêt pour la mise en boyau.

14Chacun à son poste de travail

On commence par le petits boyaux pour les saucisses.

16 Le chantier saucissons et on passe aux gros boyaux pour les saucissons qui devront être bien serrés pour ne pas incorporer de l'air qui les ferait moisir

Savoir-faire et hygiène sont de rigueur.

19 Roger contemple ses diots

Les diots sont pendus pour le séchage. un bon poêle à bois et de préférence un ventilateur pour brasser l'air ambiant pendant 5 jours feront l'affaire.Pour la conservation il y a plusieurs méthodes, saindoux, congélateur, mise sous vide... Nous avons à peu près tout essayé.

Depuis quelques années nous les mettons sous-vide et dans le tiroir d'un réfrigérateur. 

Pour les saucissons mise en fumoir 3 jours puis séchage dans un lieu adéquat ni trop sec, ni trop humide pendant quelques mois. Quand ils sont à point nous les mettons également sous-vide et le résultat est excellent.

Pour voir toutes les photos et vidéos de la fabrication cliquer sur le lien suivant : http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157628257837669/


Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans RECETTES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Glaner dans la nature
  • Le blog de Glaner dans la nature
  • : randonnées pédestres été/hiver, voyages, photos fleurs, champignons, papillons,paysages, recettes fruits, fleurs sauvages
  • Contact

Profil

  • Glaner dans la nature
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.