Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 21:01

 Nous voici au départ du sentier du Chatelard à Champagny-le-bas (1250m d'altitude) sous la houlette de Joseph qui connait bien le coin. Le paysage, avec l'abondance de la neige et le ciel bleu est d'une grande beauté et nous sommes très contents d'en profiter.

  Le départ du sentier du Chatelard à Champagny le bas         Lecture du paysage par Joseph

On aperçoit la croix tout là-haut à la pointe de l'Aliet et en face de nous les pistes de Courchevel.

Montée sur le sentier du Chatelard (2)

La pointe de l'Aliet

Vue sur Courchevel

Le sentier est très agréable et monte en larges courbes boisées.

Epicéas

Montée sur le sentier du Chatelard (3)

Montée sur le sentier du Chatelard (1)

En approchant du lieu-dit "Le Chatelard", nous croisons un groupe de maisons joliment restauré et une remise décorée de fleurs stylisées en bois. 

Chalets en montant au Chatelard

Fleurs en bois

Nous grimpons jusqu'à La Duy (1750m d'altitude) et encore un peu plus haut, puis c'est déjà la descente pour la plus grande partie dans la poudreuse. Pour le fun Joseph embarque les plus hardis dans une pente bien raide. Roger, notre paparazzi, fini sa course sous un épicéa puis sur les fesses. C'est plus prudent !

      Roger dans le pentu (4)     Une belle pente (1)

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 20:22

Ce mardi matin 29 janvier, le ciel bleu du matin n'avait pas tenu ses promesses et nous avions commencé la randonnée à la petite station du Pénon à Aillon-le-Jeune sous un ciel plombé. Le sentier qui démarre à environ 200m du départ, à droite de la petite route de balade ski de fond/raquettes, suit pour 500m de dénivelé, une pente soutenue en forêt, jusqu'au chalet de la Buffaz à 1498m d'altitude.

Panorama au chalet de la Buffaz

Là, la vue est déjà appréciable et le premier corps de batiment avait un petit air de pyramide avec les 4 pans du toit presque entièrement enfouis sous une épaisse couche de neige. Nous avons pris le temps d'en faire le tour. Une petite descente, puis de nouveau une pente raide à grimper. Un groupe de 6 randonneurs nous précèdaient.

Une pente raide à environ 150m du sommet

Pendant que je fouillais dans mon sac à dos, Jacky et Roger s'envolaient sur l'épaule qui conduit au sommet.

Roger et Jacky sur l'épaule de la Galoppaz

Les voici guillerets au sommet de la Pointe de la Galoppaz (1682m). Un couple de skieurs s'apprêtaient à descendre. La neige était poudreuse, un vrai régal pour les skieurs hors piste.

Roger et Jacky au sommet de la Galoppaz

Malgré le vent et le froid vif nous avons apprécié la superbe vue à 360° et nous nous sommes exercés à nommer les sommets environnants. 

Panorama au sommet de la Galoppaz

Sommets des Bauges

Nivolet

Margeriaz

Le casse-croute a été rapide sous un bosquet de hêtres à l'abri du vent et le retour au Pénon arrosé par la pluie. Remarquez le rangement impeccable de la cabane à bois...

Une cabane à bois bien rangée au Pénon

Dommage pour la neige poudreuse, le temps très pluvieux du vendredi ne nous a pas permis d'emmener les groupes de l'ADAPAR en randonnée. Nous la gardons en réserve, par beau temps ce sera très bien !

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 21:57

Partis d'Ugine, puis Albertville vers 11h30 en direction de St Jean de Maurienne, les cars passent par Hermillon, puis Montvernier sur une route pittoresque qui longe un bon moment une falaise abrupte impressionnante. Nous débarquons à Montpascal à 13h et nous apercevons de suite les Aiguilles d'Arves bien visibles depuis le village. 

Clocher de Montpascal

Impressionnante la montée en car (3)

Clic clac, les raquettes font un bruit infernal sur le goudron des 2 km de la route seulement habillé d'une mince couche de neige. Je tiens les miennes à la main, mais la plupart des participants ont préféré les transporter à leurs pieds. Nous arrivons bientôt au Col de Chaussy où un car d'écoliers nous a précédé.

Chalet refuge au Col de Chaussy

A partir de là, la couche de neige est nettement plus importante et nous commençons à grimper une jolie croupe garnie d'épicéas enneigés. Attention aux troupeaux dit le panneau !

La troupe s'élanceUn panneau bien placé

Nous arrivons au Chalet du Mélèze à 1620m d'altitude suivis de près par le Groupe 2.

Au chalet du mélèze (3)

Le Groupe 2 arrive au chalet du Mélèze

Peu à peu le temps le ciel se plombe, l'air devient vif. Les vestes, bonnets et gants ressortent des sacs.

Montée à La Chal au fond Col de la Madeleine et Cheval noir

En montant à la Chal nous avons le plaisir d'admirer un très beau paysage.

EpicéaAiguilles d'Arve

Une montée un peu plus soutenue et nous arrivons à la Croix de la Chal (1838m).

La Chal - L'Armélaz (1838m) (1)  

La Chal - L'Armélaz (1838m) (6)

Retour rapide dans les pentes poudreuses  pour regagner le Col de Chaussy; le vin chaud dans le bar douillet et les cars nous attendent.

Col de Chaussy, Col de la Madeleine et Cheval Noir

Un petit aperçu de la route... et dire qu'à Ugine on ne peut pas monter à la Penne  sur Héry en car !!!!!!!

Impressionnante la descente en car (2)

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 19:09

Croix Fry au parking départ

C'était notre 1ère sortie hivernale ADAPAR et nous étions une soixantaine à débarquer, du car, sur le parking de la Croix Fry. Il y avait beaucoup de voitures stationnées, une foule de skieurs sur les pistes, soleil et ciel bleu d'azur, plus une bonne neige : le bonheur pour tous les amateurs de grand air !

Combe de Borderan

La Combe de Borderan où je suis allée l'été dernier voir la flore et la faune (il y a là quantité de chamois) nous montre ses falaises abruptes.

Point de vue sur le plateau de Beauregard Nous traversons les champs de neige entre les épicéas, la neige craque sous les raquettes, les vestes gagnent rapidement les sacs. Nous nous arrêtons un moment au point de vue de Colomban pour admirer le paysage sur la pointe de Beauregard et les sommets environnants.

Plateau de Beauregard

Vue à l'Ouest Tournette, Arclusaz, Bauges

Nous arrivons peu de temps après à la Croix de Colomban, destination très zen de cette randonnée de remise en forme.

Croix de Colomban

Quelques galipettes prudentes pour la plaisir de gambader comme des gamins sur la pente poudreuse. Nous voici déjà sur le chemin du retour...

Le plaisir de la poudreuse

Sombres épicéas, gracieux mélèzes et épais manteau de neige sur les chalets, c'était un paysage de carte postale pour de vrai !

Mélèze et paysage

Chalets enneigés à la Croix Fry

Nous étions en avance et nous avons fait quelques tours supplémentaires à travers la forêt sans trouver la moindre difficulté, la neige était excellente.

Le groupe 1 au retour Sur les pistes en face de nous les skieurs étaient nombreux à dévaller les pentes.

Pistes de ski

C'était une journée très agréable, en espérant que ce soit de bonne augure pour toute la saison !

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 10:27

Mont Charvin

Je vous souhaite une année 2013 en accord avec la nature, plein de belles découvertes, amitié et amour et surtout un moral et une santé à toute épreuve pour profiter de la vie.

Repost 0
Published by Glaner dans la nature
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 19:46

Un article sur le D.L. la semaine dernière au sujet de randonneurs perdus dans la neige au niveau des lacs Merlets m'a rappelé cette belle sortie effectuée en septembre avec les amis de l'ADAPAR. Nous nous sommes rendus à Courchevel 1650 et après une petite descente en forêt nous avons rejoint, au niveau du Lac de la Rosière (1534m), le sentier qui remonte vers la Cascade des Poux.

Sentier en forêt

La cascade des Poux

Au pied de la cascade des Poux

Une longue série de marches en bois a été aménagée sur ce sentier. Une petite épreuve sportive que nos jambes entrainées ont très bien supporté. Pour le plaisir des yeux, la belle gentiane à feuilles d'asclépiade et l'aconit napel ou casque de Jupiter ornaient les talus.

Gentiana asclepiadea=Gentiane à feuilles d'asclépiade

Aconitum napellus=Aconit napel

Ensuite une longue marche de 5,5 km nous attendait sur le sentier de la Vallée des Avals. Nous avons pris une rincée dans la montée. Nous avons également rencontré une pauvre génisse avec une patte cassée qui tenait seulement par un lambeau de peau.  Impossible de lui porter secours, le gardien du refuge nous a dit qu'elle était là depuis quelques jours.

Vallée des Avals (5,5 km)

Nous voici au refuge du Grand Plan situé à 2320m d'altitude.

Arrivée au refuge du Grand Plan

C'est un beau refuge dont nous avons tous apprécié le confort coquet.

Dans le salon du refuge (3)

Dans le salon du refuge (4)

Dans le salon du refuge (1)

Le lendemain matin, nous voilà repartis en direction des lacs Merlets

Départ pour les Lacs Merlets

Les ânes

DSCN4191

Nous passons d'abord près du Lac Merlet inférieur.

DSCN4193 Puis un peu au-dessus c'est le Lac Merlet supérieur situé à 2450m d'altitude.

 Lac Merlet supérieur (2) Au Lac Merlet supérieur

Il est très beau ce Lac Merlet !

Lac Merlet supérieur

Nous sommes repartis en direction du refuge puis vers la Vallée des Avals pour retrouver un sentier qui monte vers le Col des Saulces.

Direction le Col des Saulces

Le ciel était un peu bouché, mais la vue en direction du Refuge du Grand Plan nous a permis d'admirer un superbe panorama.

Le Refuge du Grand Plan vu d'en face

Au Col des Saulces à 2456m d'altitude, le sommet du Petit Mont Blanc était là juste au-dessus de nous. Ce n'était pas notre but du jour. D'ailleurs le temps incertain nous avait dissuadé de tenter un longue randonnée.

Col des Saulces (2456m)

Nous avons sagement pris le temps de faire une grande pause pique-nique, de regarder la beauté du paysage, la vie des petites bêtes à nos pieds, et les jolies fleurs de fin d'été.

Détente

Forficule à 4 points et chips

Euphrasia minima=Euphraise naine

Un sentier en lacets nous a ramené vers la Vallée des Avals au pied de la Croix de bois

La descente

Croix sentier des Avals

Autour de Courchevel j'ai vu beaucoup de chèvrefeuille des Alpes. Ces beaux arbustes portent des baies toxiques qui ressemblent à des cerises.

 Lonicera alpigena=Chèvrefeuille des Alpes (baies toxiques))

Pour voir + de photos de cette sortie refuge cliquer sur le lien suivant :

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157631536344041/

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 19:50

cette randonnée inédite concoctée par notre ami Joseph démarre à Montremont près de Thônes à 773m d'altitude. Une longue montée en forêt sur un sentier à la pente soutenue, nous amène au chalet refuge de Larrieux (1532m).

Refuge de Larriaux (1532m) Encore près de 250m de dénivelé pour atteindre le Crêt des Tervelles (1770m) Montée au Crêt des Tervelles (1770m) Et nous voici arrivés à la Pointe de Talamarche (1850m) Arrivée du G1 à la Pointe de Talamarche (2) Depuis ce sommet nous dominons le lac d'Annecy et les dents de Lanfon. La vue est superbe.Lac d'Annecy et Dents de Lanfon

Nous descendons ensuite en direction du Roc Lancrenaz Vue sur le Chalet de l'Aulp Riant-dessus Nous choisissons de faire la pause casse-croûte sur le butte qui domine le Pas de l'Aulp en compagnie d'un troupeau de chèvres. En compagnie des chèvres (3) Elles sont très familières, les coquines, il y en a une qui se couche carrément sur le sac à dos de Jo, en guise d'oreiller. Une chèvre s'est installée sur le sac à dos de Jo en guise d'oreiller (1) Une autre se retrouve coiffée d'un joli chapeau et tout le monde s'amuse bien. Un joli chapeau pour la chèvre

Un aigle royal fait sa ronde au-dessus de nous bientôt attaqué par un rapace blanc qui lui fonce dessus. L'aigle royal s'éloigne sans riposter.

L'aigle royal plane au-dessus de nous (1)

 

L'aigle royal poursuivi par un rapace (2)

 

Les chèvres aussi apprécient le paysage.

 Une chèvre contemplative

La vue sur la face nord de la Tournette est inhabituelle.

 

La descente vers le Col des Nantets et la Tournette

Nous repartons par le Pas de l'Aulp en direction du Col des Nantets en faisant un arrêt au Chalet de la Froulaz(1440m).

Le G3 au refuge de La Froulaz

Ensuite c'est la descente vers le Col des Nantets et Montremont sur un sentier très pentu dans la majorité du dénivelé de 670m.

Le Col des Nantets

Pour voir toutes les photos de cettre randonnée cliquer sur le lien suivant :

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157631543183188/

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 09:22

Pour faire cette magnifique randonnée nous sommes partis du Parc Merlet à 1450m d'altitude en direction du refuge de Bel Lachat.

Montée au refuge de Bel Lachat

Tout le long du sentier, la vue sur le Mont Blanc et ses glaciers est un spectacle que toute la troupe de marcheurs de l'ADAPAR, a pu apprécier. Rando Aiguillette des Houches Groupe 2

Les pentes brûlées par le soleil d'août étaient joliment parées de corbeilles de callune (fausse-bruyère) et les touffes de jonc trifide roussies.

Calluna vulgaris=La fausse-bruyère

Juncus trifidus=Jonc trifide

Le groupe 2 est monté jusqu'à la Tête de Bel Lachat (2276m). Ce qui faisait déjà un beau dénivelé de 986m. En cette fin de saison les jambes et le souffle des adaparistes sont bien affutées !

Cairn Tête de Bel Lachat (2276m)

On est tous restés scotchés par la beauté du paysage. Le chocard à bec jaune est venu nous faire une petite visite. 

Un vol de chocards à bec jaune

Après le casse-croûte nous voilà repartis en direction de l'Aiguillette des Houches (2525m). sur un sentier qui suit longuement la ligne de crêtes. Il y avait là de très jolies tourbières.

Tourbière

Tourbière en montant à l'Aiguillette des Houches

Nous voici arrivés au sommet convoité: entre les montée et les descentes pas loin de 1200m de dénivelé ! Tout le monde est ravi d'être arrivé jusque là.

Aiguillette des Houches - Léa

Tout le long du sentier nous avons tous remarqué la couleur inhabituelle des épicéas.

Epicéas infectés par la rouille due à un champignon pathogène Chrysomyxa rhododendri qui hiberne sur les rhodendrons (2)

La maladie qui les affectent est une rouille due à un champignon pathogène. Son nom est Chrysomyxa rhododendri. Le champignon hiberne sur les tiges de rhododendron, puis au printemps il envahi les jeunes aiguilles des épicéas. Si vous êtes intéressés par plus de détail, il y a des tas de renseignements sur internet simplement en indiquant le nom du champignon. 

Epicéas infectés par la rouille due à un champignon pathogène Chrysomyxa rhododendri qui hiberne sur les rhodendrons (3)

Encore un coup d'oeil sur le paysage et un salut amical de notre ami Jo. La descente demande de faire attention où on met les pieds.

Rando Aiguillette des Houches - Jo

PS : il suffit de passer la souris sur la photo pour voir le titre.

Pour voir toutes les photos de cet album cliquer sur le lien suivant :

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157631542794526/


Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 18:26

Col du Galibier et du Lautaret franchis, nous voici à Monêtier-les-Bains(1500m) prêts pour une randonnée vers Le Grand Lac situé dans le massif des Cerces (2282m).

  Pont de l'Alpe du Lauzet

Nous grimpons les premiers lacets, tout de suite attirés par les nombreuses espèces de rosiers sauvages, fleurs et papillons présents au bord du sentier.

Agrodiaetus damon=Sablé du sainfoin

Le groupe s'étire, il n'y a pas beaucoup de fleurs, mais les papillons rassemblés sur les quelques touffes de Solidage verge d'or sont très actifs et nombreux. 

A genoux

Verge d'or et papillons (2)

Dianthus pavonius=Oeillet oeil-de-paon

Colchicum alpinum=Colchique des Alpes

Nous nous arrêtons dans une pente pourvue de rochers confortables et nous avons le plaisir de déguster un verre de champagne à l'occasion de l'anniversaire de notre amie Isabelle. 

Bon anniv.Isabelle (2)

 Nous regardons, là-haut, dans le bleu du ciel le Circaète Jean-le-Blanc. Il plane face au vent, puis survole les pentes à la recherche de sa proie favorite: le serpent. 

Observation d'un oiseau

Nous découvrons enfin le Grand Lac blotti sous l'Aiguillette du Lauzet. 

Isabelle

Repos au-dessus du lac

Le retour se fait par le même chemin pour une partie du groupe. Les plus lestes choisissent le sentier escarpé pourvu d'un câble sur 40 mètres. Nous descendons la cheminée avec prudence et sans encombre.

Descente en boucle

A la sortie dde la cheminée

Nous avons ainsi le plaisir de découvrir quelques plantes intéressantes et de nombreux papillons.

Nepeta nepetella=Petit nepeta et Lysandra coridon=Argus bleu nacré(3)

 Autour des papillons

Une bonne nuit dans un gite de Monêtier-les-Bains (Le Flourou) et nous voilà repartis sur un sentier du Col du Lautaret en attendant l'ouverture de Jardin alpin.

Lautaret (3)

J'avais souvent entendu des éloges sur la beauté de ce jardin. Il mérite sa réputation car c'est un grand plaisir de voir les nombreuses espèces de plantes, rassemblées par pays et milieux dans un agencement très agréable à parcourir. 

Le jardin et les bâtiments du jardin alpin du Lautaret

Nepeta subsessilis=Nepeta de Yeso (Japon)

Angelica archangelica=Angélique vraie ou officinale

Alchemilla mollis=Alchémille à poils mous(Carpathes)

Nous quittons à regret ce paradis fleuri pour  faire une sympathique pause casse-croûte dans un pré voisin. 

Casse-croûte dans les prés au Col du Lautaret

Notre amie Monique nous offre quelques douceurs locales que nous dégustons accompagnées d'un bon vin rosé. 

Un petit coup de rosé pour Monique

Nous regagnons le Col du Galibier, au-dessus de 2642m d'altitude, malgré le passage des troupeaux il reste encore quelques plantes peu communes à découvrir. 

Galibier (3)

Salix herbacea=Saule herbacé(en fruits)

Geum reptans=Benoîte rampante

Au retour par Valloire nous faisons une courte halte pour admirer les superbes oeuvres de paille, grandeur nature, disposées tout le long des rues.

Oeuvres de paille à Valloire (3)

Pour voir toutes les photos des paysages, fleurs, papillons, insectes, rencontrées au cours de ce weekend dans les Hautes Alpes cliquer sur le lien suivanthttp://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157631193743544/

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 20:13

Pour cette randonnée effectuée deux fois pour cause de reconnaissance, nous sommes partis du petit village de Celliers à 1250m d'altitude. Bonne surprise du matin avec cette jolie famille de chamois qui traverse les paturages pas très loin de nous.

Nous rencontrons ensuite un troupeau de moutons parqués pour la nuit, protégés par filet et chiens. Le loup rode.

Là-haut dans le bleu du ciel, c'est la ronde des vautours fauves. Eux aussi ont faim !

Vautours fauves au-dessus de la pointe de Lachat (Celliers)

Le bleu du ciel et les sommets se reflètent dans une mare presque à sec.

Reflets dans une gouille presque à sec

Tout en haut du Grand Plan à 2127m d'altitude, nous contemplons le très beau panorama de ce secteur de Lauzière.

Les G.A. en reco Le Grand Nièlard et son étonnant profil de Jésus Christ, le Cheval Noir et à nos pieds le lac de l'Arpettaz. 

Lac de l'Arpettaz et troupeau, Nièlard et Cheval noir

On repart du début quelques jours après, toute la troupe en forme grimpe allègrement les 877m de dénivelé.

Montée jusqu'au lac Branlay (5)

Montée jusqu'au lac Branlay (1) En ce mois d'août, dévorées par les vaches, les chèvres ou les moutons, les fleurs se font rares. Nous retrouverons leurs vertus dans les bons fromages de nos montagnes... Le lac Branlay est à sec, le névé qui l'alimente au printemps a fondu.

Montée jusqu'au lac Branlay (3)

En redescendant du Grand Plan, là où subsistent quelques gouilles, des libellules quittent leurs exuvies. De la larve disgracieuse qui vivait dans l'eau s'extrait l'élégante libellule aux ailes diaphanes. Pendant deux longues heures, en attendant que ses ailes sèches, elle est à la merci des prédateurs ou d'un mauvais coup de vent qui la rejetterait dans l'eau.

Naissances de 3 libellules dans une petite mare

Naissances de libellules dans une petite mare

C'est la pause casse-croûte, détente, contemplation ou sieste près du lac de l'Arpettaz.

La pause au-dessus du lac de l'Arpettaz En redescendant par le sentier qui longe les paravalanches au-dessus de Celliers nous avons eu l'occasion de voir l'important dispositif installé pour protéger ce secteur très exposé.

Paravalanche au-dessus de Celliers

 Le sentier au-dessus du grand mur paravalanche

Un Gazex

Le village de Celliers.

 Le village de Celliers

Pour voir d'autres photos de cette randonnée, fleurs et papillons,  cliquer sur le lien suivant :

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157631109112184/

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Glaner dans la nature
  • Le blog de Glaner dans la nature
  • : randonnées pédestres été/hiver, voyages, photos fleurs, champignons, papillons,paysages, recettes fruits, fleurs sauvages
  • Contact

Profil

  • Glaner dans la nature
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.