Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 18:42

 

Au col de l'Arpettaz (1)

 

Lire l'article et voir les photos en cliquant sur le lien ci-dessous

http://mycobotaniqueugine.over-blog.com/

Repost 0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 18:05

Nous avons commencé cette belle randonnée en boucle près de la rive Nord Ouest du lac de la Rosière à 1540m d'altitude.

Lac de la Rosière

Dès les premiers lacets nous avons rencontré le sabot de Venus et le muguet, resplendissants dans la rosée du matin.

Cypripedium calceolus=Sabot de Venus dans la rosée du matin(1)

Convalleria majalis=Muguet

La vue sur les stations de Courchevel et le paysage sont admirables tout le long du sentier.

Sur le sentier de la Dent du Villard Les belles fleurs de montagnes, malgré le printemps froid sont là. Ajuga pyramidalis=Bugle pyramidalPulsatilla alpina=Pulsatille des montagnes Le tetras lyre affronte l'hiver blotti sous la neige. Les crottiers d'hiver présents tout le long du chemin laissent espérer qu'ils sont encore nombreux à pouvoir vivre par ici.

Crottier d'hiver du Tetras lyre (Coq de bruyère)

A la croix un vent glacial nous attendait.

Arrivée à la Croix de la Dent du Villard

Une belle table d'orientation en marbre noire marque la pointe sommitale de la Dent du Villard à 2284m d'altitude. 

Table d'orientation Dent du Villard 2284m (4)

C'est l'oeuvre d'un uginois, conscrit et ami; bravo Julien !

Table d'orientation Dent du Villard 2284m (2)

A nos pieds les oeuvres de la nature garnissent la roche friable.

Globularia cordifolium=Globulaire à feuilles en coeurSalix reticulata=Saule réticulé (1)

Comme il fait froid, nous suivons la crête dans une sucession de pointes déchiquetées et de creux remplis de neige tassée (les dolines). 

Sculpture de pierre

 

Doline

Sur le sentier des crêtes Dent du Villard (4)

Sur le sentier des crêtes Dent du Villard (5)

Sur le sentier des crêtes Dent du Villard (1)

Nous trouvons enfin un coin abrité pour sortir le casse-croûte. En face de nous il y a la Vallée des Avals avec le refuge où nous avons passé une nuit l'automne 2012, les Lacs Merlet et le Petit Mont Blanc.

A la Dent du Villard, vue sur la Vallée des Avals

Le groupe 2 nous a rejoint après le repas. Il avait trouvé un abri plus près du sommet.

Arrivée du G2 (2)

Nous reprenons la marche, maintenant se sont les pins à crochets qui garnissent les pentes. Leur odeur résineuse est très agréable.

Sous les pins à crochets

Bientôt nous arrivons là où poussent les sabots de Venus. Il y a en a beaucoup et ils sont tout juste fleuris. 

Cypripedium calceolus=Sabot de Venus (4)

Cypripedium calceolus=Sabot de Venus (10)

C'est la plus grande orchidée d'Europe et une plante protégée.

Cypripedium calceolus=Sabot de Venus (12)

Sur les épicéas nous avons trouvé aussi les guirlandes de la clématite des Alpes.

Clematis alpina=Clematite des Alpes

Qu'il serait agréable de rester un moment à écouter le chant du ruisseau sur ce banc de bois ! 

Ruisseau de la Rosière

Pour voir d'autres photos, enregistrer ou copier quelques photos cliquer sur le lien de mon compte Flickr :

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157634395592492/

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 14:42

Situé au-dessus de Saint Jean d'Arves, le Mont Charvin de Maurienne est une croupe arrondie qui culmine à 2207m d'altitude.

St Sorlin et St Jean d'Arves

Le Dôme du Mont Charvin de Maurienne

Nous avons pris le sentier à partir du village : Le Villard (1512m d'altitude). Le sentier était très pentu sur environ 200m de dénivelé.

Une montée pentue

Une fois passée cette petite difficulté, nous avons découvert un très beau paysage sur les sommets encore très enneigés de Haute Maurienne.

Vue sur les Aiguilles d'Arves (2)

A partir de la Combe Génin nous avons admiré les pittoresques Cheminées de fées.

Les cheminées de fées

Tout le long du sentier quelques fleurs et plantes, admirables joyaux de la nature à regarder sans se lasser !

Viola calcarata=Pensée éperonnée

Gouttes d'eau de l'Alchemille

Narcissus poeticus=Narcisse des poètes

Euphorbia verrucosa=Euphorbe verruqueuse

Joseph nous a fait une lecture de paysage .

Joseph énumère les sommets Nous arrivons sur la crête du Mont Charvin à 2207m d'altitude il y a encore un névé. Arrivée du Groupe 1 au sommet du Mont Charvin 2200m d'altitude

Névé à 2200m au Mont Charvin de Maurienne

Là-haut nous avons repéré les stations du Corbier et de la Toussuire et quelques sommets malgré l'horizon bouché.

Le Corbier et La Toussuire à gauche des rochers escarpés

Retour par le même sentier et descente rapide dans la partie pentue (mes cuisses s'en sont souvenues quelques jours).

Sur le sentier du retour dans la partie pentue

Nous voici de retour au Villard où il y a un joli four à pain.

Un four à pain au Villard

Photos à voir, copier ou enregistrer sur mon compte Flickr : 

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157634392676058/

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 19:26

Ce vendredi  25 avril, la neige tombée dans la nuit était bien présente à partir de 1000 mètres d'altitude. Merci à Roger et Claude, les G.A. du jour, d'avoir fait preuve d'optimisme malgré la mauvaise météo annoncée.

Nous voici partis vers Le Mont, puis Champ Blaire. Au bord du sentier, nous trouvons une maison coquette perchée dans la pente avec une vue imprenable sur la vallée.



Un beau promontoire à Champ Blaire 1050m (2)

Au pied d'une paroi de pierre il y a un tapis d'hépatique. Il s'agit de l'Hépatique des fontaines - Marchantia polymorpha L. Cette plante assez commune appartient à la grande famille des Bryophytes comme les mousses. Les organes de reproduction (rosaces et mini-palmiers) de ces plantes vus à la loupe de botaniste sont d'une beauté étonnante.

Marchantia polymorpha L.=Hépatique des Fontaines - Champ Blaire 1050m (1)

Nous voici arrivés chez Chonchon pour une courte pause. 

Chez Chonchon (1)

Nous continuons en direction de la Combe des filles. 

La neige à 1000m (2)

La neige à 1000m (1)

A la Combe des filles, nous faisons un pause photos/filles/ADAPAR ...

La combe des Filles (4)

La combe des Filles (5)

A l'aire de départ des parapentes du Mont, après 3h de marche, nous avons presque bouclé cette agréable randonnée. Beau paysage vert et blanc avec quelques bouquets d'Orchis mâles tout le long du sentier et belle vue sur le bassin d'Albertville.

Le Mont à l'Aire d'envol des parapentes (1)

 

Bouquets d'Orchis mâles=Orchis mascula (3)

Vue sur le bassin d'Albertville

Le chalet forestier du Mont dispense quelques conseils utiles. 

On y parle de la nature

Voir d'autres photos en cliquant sur le lien: 

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157633719515102/

 

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 19:02

18 mai 2012 : Me voici à la tête d'un petit troupeau de 10 chenilles vertes et noires d'environ 3 cm qui m'ont été confiées par une amie et que je vais m'efforcer d'élever. La feuille de l'aubépine fait partie de leur nourriture favorite. 

Chenille petit paon de nuit 18.05

Le 28 mai 2012, elles ont déjà beaucoup grandi. Je leur donne tous les deux jours des branchages d'aubépine frais et elles aiment beaucoup ce feuillage.

Chenilles du petit paon de nuit le 28 mai

Leur appétit est impressionnant ! Elles font des crottes noires en abondance. Il faut faire le ménage de leur salle à manger assez souvent !

Chenille petit paon de nuit le 8 juin

Au fur et à mesure qu'elles grandissent leurs peaux muent et elles ont maintenant une belle couleur vert pomme avec des anneaux noirs ornés de verrues jaunes et de longs poils noirs. 

Chenilles petit paon de nuit le 4 juin

Le 15 juin 2012, elles mesurent 6 cm et une 1ère chenille se met à "coconner". Elle s'entoure d'un cocon accroché entre les branchages d'aubépine. Pendant quelques jours, l'une après l'autre elles feront de même sauf une, pas très en forme, qui n'est pas arrivée à tisser son cocon.

Petit paon de nuit cocon le 15.06.12

Les cocons  ont bruni avec le temps. Il sont oblongs et arrondis à une extrémité. Ils ont un sas à l'autre extrémité. A l'intérieur, le papillon en formation est protégé par sa chrysalide. Le moment venu, il sortira par le sas qui empêche l'intrusion des prédateurs.  

Cocons

Cocon vide du Petit paon de nuit (1)

Printemps 2013, il est temps de placer les cocons à la lumière du jour et au soleil.

Le 12 avril 2013, après 10 mois de gestation, le grand jour est arrivé et c'est un mâle magnifique qui est sorti le premier d'un cocon. Cela a du se passer la nuit car je ne l'ai pas vu naître.

Petit paon de nuit né le 12.O4.12 (3)

Il est très coloré et vigoureux. Ses antennes pectinées lui serviront à sentir les phéromones émises par une femelle. Un papillon mâle peut détecter une femelle disponible à + de 2 km.

Il se débat dans sa boite et cherche à s'échapper. Je le place à l'extérieur et il ne tarde pas à s'envoler.

Petit paon de nuit né le 12.O4.12 (6) - Copie

Le lendemain 13 mai 2013, une 1ère femelle nait le matin.

Petit paon de nuit (femelle) née le 13.04.13 (2)

Elle est jolie, mais moins colorée que la mâle et ses antennes sont petites. Elle est très calme et ne cherche pas à s'envoler.

L'après-midi, une 2ème femelle sort de son cocon.  Celle-ci est vigoureuse et comme le mâle elle préfère s'envoler.

Petit paon de nuit (femelle) née le 13.04.13 (5)

La petite paonne, placée dans une corbeille sur le balcon a reçu la visite de plusieurs mâles. Trois soupirants sont venus le 16 avril, puis deux le 17 avril et un le 18 avril.  

Petit paon de nuit (femelle) née le 13.04.13Visite de 3 mâles les 15-16-17 avril (1)

Elle s'est mise à pondre, peut après, plus de 150  petits oeufs blancs qu'elle tentait de coller  en rangs serrés autour des branchages. 

Petit paon de nuit-Ponte entre le 18 et le 21 avril

Sa "mission" accomplie, elle est morte le 21 avril, sans avoir ni bu ni mangé, car elle ni possèdait pas d'organe pour s'alimenter.

Petit paon de nuit - fin de sa courte vie le 22 avril

Voilà pourquoi on ne la voit pratiquement jamais dans la nature. A sa naissance, elle vole de nuit jusqu'à un bosquet propice, reçoit la semence d'un ou plusieurs mâles qui volent le jour. Elle pond et meurt au bout de 8 jours. 

Les oeufs attendent des jours meilleurs pour éclorent. Ils ont verdis et j'espère bien que quelques chenilles naitront bientôt. 

J'ai encore 6 cocons suceptibles de donner des papillons. J'ai lu que la naissance de cette espèce peut être différée jusqu'à un an...

Pour voir une vidéo d'une chenille entrain de dévorer une feuille d'aubépine, cliquer sur le lien : 

http://www.flickr.com/photos/uginat/8730121526/in/photostream/

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans Insectes
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 12:26

A Ugine, depuis le début du printemps, nous avons le plaisir d'admirer la floraison des parterres, entretenus avec beaucoup de soins par nos jardiniers de la ville.

Mais quelle sont donc ces magnifiques fleurs avec leurs couronnes de clochettes jaune ou orangé ou encore une très longue grappe de fleurs violet foncé ?

Fritillaire ou couronne impériale=Fritillaria imperialis

Peut-être faites-vous partie des jardiniers amateurs qui connaissent bien la Couronne impériale ou Fritillaire impériale (Fritillaria imperialis).

Fritillaire ou Couronne impériale = Fritillaria imperialis

La Fritillaire noire de Perse (Fritillaria Persica Adiyaman) est beaucoup moins connue et Hélène adhérente de la Section Mycologie-Botanique qui fait partie de l'équipe des jardiniers de la ville d'Ugine, m'a dit que de nombreuses personnes, passant près d'eux leur ont demandé le nom de cette belle plante. Je ne la connaissais pas non plus et je l'ai trouvé dans le Guide Clause du jardinage...

Fritillaire noire de Perse = Fritillaria Persica Adiyaman

Pour ma part, je connais aussi une très belle fritillaire qui pousse dans les marais. C'est la Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris). On l'appelle aussi Tulipe des marais. J'ai eu l'occasion de la voir en grande quantité au Marais de Lavours dans l'Ain au début d'avril et sous le Col de Sampeyre en Italie et une seule fois à Doussard. Dans la nature c'est une plante protégée car elle est devenue rare à l'état sauvage.

J'ai vu que l'on peut acheter des bulbes et la cultiver dans son jardin.

Fritillaire pintade=Fritillaria meleagris

Fritillaire pintade=Fritillaria meleagris (2)

Fritillaire pintade=Fritillaria meleagris - Col de Sampeyre Italie>

J'en profite pour dire un grand merci aux jardiniers de la ville d'Ugine et à tous les jardiniers amateurs qui prennent soin d'embellir notre environnement toute l'année.  

Parterres de tulipes à Ugine.

Les fritillaires et les jardiniers de la ville (1)

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans BOTANIQUE
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 15:49

Qu'est-ce qu'il y a de plus banal qu'un escargot me direz-vous ?

Pas si banal que ça, les escargots et les limaces présentent une grande diversité car il n'y en a pas moins de 400 espèces en France. Nous connaissons presque tous l'escargot dit de Bourgogne, apprécié en coquille avec ail et persil.

.Escargot-de-Basse-Combe-039.jpg

Celui que j'ai pu observer cette semaine, est un escargot "à poils". Il était caché sous l'humidité d'un tronc de bois mort en compagnie d'une autre espèce d'escargots  pointus les Clausilies.

Helice-grimace-et-Clausilies.JPG

L'Hélice grimace est un petit escargot rigolo, à la coquille globuleuse  et couverte de poils : hauteur 6mm et diamètre 9mm. L'ouverture est fermée par trois gros épaississement blancs. Pas de confusion possible (il vit en forêt).

Helice-grimace.JPG

Je l'ai photographié et remis son habitation dans la bonne position à l'abri du soleil brûlant.


Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans nature
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 20:40

Ce petit papillon de jour que l'on rencontre souvent sur les sentiers ou les jardins où fleurissent la grande famille des Crucifères comme les cardamines (d'où son nom latin) ou la Monnaie-du-Pape fait partie des Pieridae.  Le mâle est plus coloré que la femelle. Peut-être une précaution de la nature pour rendre "madame" plus discrète et lui permettre de déposer ses oeufs sans trop se faire remarquer par ses prédateurs...

Aurore (mâle) sur monnaie du pape Aurore (femelle) sur monnaie du pape

Au cours d'une promenade avec les amis du Groupe Nature de Faverges, le 8 mai 2012, j'ai eu la chance de ramener par hasard un oeuf de papillon collé sur un bouquet de Passerage de Virginie (Lepidium Virginicum) une petite crucifère que j'avais cueilli pour l'observer tranquillement à la maison. Un minuscule oeuf ovale et jaunâtre était collé sur le pétiole d'une silicule (fruit arrondi de certains crucifères).

Lepidium virginicum=Passerage de Virginie-CrucifèresLepidium virginicum et oeuf de papillon 08.05.12

Le lendemain, 9 mai 2012, l'oeuf avait explosé et une chenille minuscule d'environ 2 mm était déjà entrain de grignoter sa plante hôte. Le 14 mai, la chenille mesurait déjà 1,5 cm. Le 21 mai, 12 jours plus tard, elle avait atteint 3,5 cm. Une croissance ultra rapide due sans doute à son appétit insatiable. A ce stade j'ai pu voir qu'il s'agissait bien d'une chenille d'Antocharis cardamines, l'Aurore.

La chenille 1,5 cm le 14.05.12 Chenille le 21.05.12 (3,5 cm)

Le 25 mai, la chenille commençait sa transformation en une chrysalide solidement fixée, sur sa plante hôte, par une extrémité, et ceinturée au milieu, par un fil de soie. Au fur et à mesure que la plante sèchait, la chrysalide prenait la même couleur, ce qui rendait sa présence d'une discrétion absolue.

La chenille va se transformer en chrysalide le 25.05.12    La chrysalide et la dépouille de la chenille le 26.05.12

La chrysalide le 02.06.12

Ce matin 12 avril 2013, soit 322 jours après sa nymphose, le miracle de la naissance du papillon est survenu. Le voici l'Aurore (mâle) tout froissé et fragile, il s'est extrait de sa chrysalide.

Emergence de l'Aurore mâle le 12.04.13 à 9h42

 

Emergence de l'Aurore mâle le 12 avril à 9h51

Pendant deux bonnes heures, armée de mon appareil photo, je l'ai vu se transformer en un si joli papillon avec ses ailes postérieures aux revers mordorés, ses ailes antérieures d'un bel orangé, ses magnifiques yeux verts. Une petite merveille si difficile à photographier dans la nature.

Aurore mâle le 12.04.13 à 12h05 (2)

on aperçoit le dessin du revers à travers les ailes postérieures.

Aurore mâle me 12.04.13 à 12h03

A 12h 21, l'Aurore s'est envolé vers son destin. 

Aurore mâle juste avant son envol le 12.04.13 à 12h21

Bonne chance joli Aurore, tu m'as fait un grand plaisir ce matin !

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans Insectes
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 16:38

Primevère officinale (Primula veris L.) Famille : Primulacées

Primula veris=coucou 020

Plante herbacée, vivace de 10-30 cm.

Feuilles crénelées et ridées, en rosette à la base.

Fleurs en ombelle unilatérale au sommet d'une hampe élevée à 5 pétales jaune d'or et taches orangées,  soudés en un calice tubulaire blanchâtre à 5 angles saillants.

Parfum discret mais suave de miel.

Floraison : avril-mai jusqu'à 2000m d'altitude dans les endroits frais, les prés, les talus, au bord des bois.

Confusion possible avec la primevère élevéePrimevère élévée=Primula elatior - Giettaz 046 (Primula éliator L.) qui possède des fleurs plus grandes à 5 pétales jaune soufre soudés, étalés comme ceux de le primevère acaule Primula acaulis 015(Primula acaulis L.), sans danger.

Eviter de cueillir la primevère élevée plus rare.

Propriétés : Les fleurs ont une action sédatives sur les contusions, enflures et compresses d'huile par macération. Elles agissent également sous forme d'infusion sur le système nerveux et le sommeil.

Les jeunes feuilles et les fleurs peuvent être consommés en salade.

Cueillette des fleurs au printemps avant leur complet épanouissement.

Infusion : Verser une tasse d'eau bouillante sur une cuillerée de fleurs froissées et laisser infuser pendant 10 à 15 mn. Pendre 3 à 5 tasses par jour en dehors des repas.



Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans BOTANIQUE
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 20:12

Nous étions seulement 4 à faire la "reco" randonnée raquette-qui-fait-peur, depuis le village d'Héry (il parait que c'est très pentu) pour reconnaître l'état de la neige surtout dans la partie montée à Praz Vechin. Nous voici au-dessus de la scierie Jiguet. Soleil et ciel bleu d'azur, la journée promet d'être superbe et la neige est de très bonne qualité même dans le chemin sous le couvert de la forêt.

Au-dessus de la Scierie Jiguet

Les cars n'ont pas l'autorisation de monter à la Penne, il faut donc monter à pied les 200m de dénivelé dans une pente agréable, sans difficulté particulière. Nous arrivons à la ferme de la Penne.

Ferme à la Penne

La vue sur le Mont Blanc et les Aravis à ce niveau est déjà superbe. 

Vue sur le Val d'Arly à la ferme de la Penne

Au niveau de la Penne nous décidons de laisser Oscar et Michel monter tranquillement en direction de Bellieuvre. Guy Avrillier qui s'est joint à nous pour le plaisir m'accompagnera au sommet de Praz Vechin. A 11h45 nous arrivons au pied de Praz Vechin à 1488 m d'altitude. 

Praz Vechin vu de Belieuvre le 19.02.13 1

A midi trente nous arrivons au sommet de Praz Vechin (1743m), la vue à 360° est splendide avec un ciel bleu d'une grande pureté qui nous laisse découvrir tous les sommets. Nous les avons vus et revus mais c'est toujours un plaisir immense, après l'effort, de les redécouvrir. Avec toute cette neige qui arrondit et allume les pentes de paillettes étincelantes, le paysage est d'une beauté incroyable !Mont Charvin et Bauges de Praz Vechin le 19.02.13

Bauges, Grand Arc, Beaufortin vus de Praz Vechin

Une petite photo souvenir pour Guy et moi et nous voici repartis dans la descente. Guy a une petite bouteille de vin blanc à partager avec Michel et Oscar. Nous les avons vu arriver à Bellieuvre où ils nous attendent.

Guy à Praz Vechin

Odette à Praz Vechin

Vers 13h nous rejoignons Michel et Oscar et nous partageons casse-croûte, bon vin, bûgnes, café et genépi bien installés au soleil à l'abri du chalet d'alpage de Bellieuvre. Ces messieurs admirent l'astucieux système du cheneau qui bascule sous le toit grâce à des charnières.

Le casse-croûte

Le chalet de Belieuvre

Le cheneau qui bascule

A Bellieuvre situé à 1486m d'altitude la vue sur le Mont Blanc est déjà très belle. La neige étincelle de ses millions de paillettes au soleil.

Mont Blanc vu de Belieuvre

Nous décidons de redescendre en faisant une boucle par la Tuilette et le chalet de l'Avouille puis la Varappe qui nous amènera par une belle pente ensoleillée à la Penne.

Le retour à Belieuvre

Dans la descente vers la Vouille

Descente par La Vouille

Le bleu du ciel

Notre copine Odette ne sera pas là pour nous offrir le café.

Volets fermés chez Odette à la Penne

A 16h nous arrivons à Héry-sur-Ugine au pied de l'église en espérant que la journée sera aussi belle vendredi prochain pour la sortie des groupes que nous allons accompagner.

L'église d'Héry

Le vendredi 22, c'est reparti, avec seulement 38 inscrits. Bien que le brouillard navigue au gré de la bise, le soleil est au rendez vous lorsque nous démarrons à 9h30 d'Héry-sur-Ugine. Le groupe 1 grimpe allègrement la pente des Esserts en direction de Bellieuvre, talonné par le groupe 2 qui est en grande forme.

Aux Crêts

Nous arrivons à Bellieuvre puis au pied de Praz Vechin à 11h30.

A Bellieuvre

Le soleil fait étinceler le givre sur les arbres et les épicéas ressemblent à des sapins de Noël passés à la bombe à neige. La chemin suit l'épaule droite, boisée de résineux et feuillus. Il est pentu mais bien marqué par de nombreux randonneurs et préservé des avalanches. Malgré le brouillard nous pouvons voir le Mont Blanc.

Montée du groupe 1 à Praz Vechin

Nous voici arrivés au sommet à 12h15, le Col de l'Arpettaz est perdu dans la brouillard et la vue sur les montagnes... ce sera pour une autre fois !

Le panneau du sommet et le Col de l'Arpettaz dans le brouillard

Le G1 à Praz Vechin (2)

Descente express et repas rapide à Bellieuvre; le soleil s'est caché, et même à l'abri du chalet, il fait froid. Nous descendons tous en une longue file vers la Tuilette et l'Avouille puis la Penne et Héry-sur-Ugine où le car nous récupèrera vers 15h30. 

Tous rassemblés à l'Avouille

Tous rassemblés à l'Avouille (1)

Tous les participants sont contents de leur journée et c'est l'essentiel 

Odette L.

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Glaner dans la nature
  • Le blog de Glaner dans la nature
  • : randonnées pédestres été/hiver, voyages, photos fleurs, champignons, papillons,paysages, recettes fruits, fleurs sauvages
  • Contact

Profil

  • Glaner dans la nature
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.