Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 08:15

 

VALLIN 2013 SABrina ok

 

Je vous présente mon amie Sabrina. Une jeune femme, sympathique, généreuse et compétente.
Elle m'a appris comment fabriquer ma crème de jour et j'en suis ravie. Si vous en avez marre de vous mettre sur la peau des produits dont vous ne connaissez pas vraiment la composition, adressez-vous à Sabrina et fréquentez ses ateliers.

Voici la présentation et l'adresse de son site :

Dotée de 20 ans d’expérience en aromathérapie et phytothérapie, j’organise des ateliers permettant d’apprendre à fabriquer ses cosmétiques, ses savons, parfums, encens…à la suite de ce stage instructif et ludique, chaque participant emportera, sa propre création constituée d’ingrédients 100% naturels, ainsi que le savoir-faire qui lui permettra de reproduire chez lui ce qu’il aura appris.

Stage apprentissage de 2 à 3 Heures sur Faverges, en Haute-Savoie.

Sabrina MILLOT - 06 73 01 41 35 sabrina.millot@orange.fr

http://www.lavalsedesaromes.com

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans PRESENTATION GENERALE
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 21:17

(voir la recette illustrée de la confiture )
Ramasser les cynorrhodons après les premières gelées et retirer les extrémités noires.
Faire bouillir les fruits ainsi préparés, juste recouverts d'eau salée, durant une demi-heure. Récupérer le jus et passer les cynorrhodons cuits au moulin à légumes, grille fine.

Mélanger la pulpe obtenue, peu à peu  avec le jus de cuisson, pour obtenir une sauce pas trop coulante.

Filtrer le tout à travers un passoire à sorbet ou une étamine.

Goûter, ajouter si nécessaire sur feu doux,  du sel, du poivre, des aromates suivant son goût comme pour une sauce tomate.

La stériliser ou la mettre au congélateur, si on désire la conserver.


Exemple d'utilisation : sur une pizza,


Pour obtenir une soupe
, il suffit de rajouter de l'eau, de la fécule de maïs pour épaissir et de la crème fraîche pour le moelleux, saler et poivrer.

 
Conseil : Il ne faut pas utiliser un moulin à légumes rouillé car cela ferait noircir la préparation à cause de sa richesse en vitamine C.





Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans RECETTES
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 21:03

C'est la saison du cynorrhodon 
Le souci pour préparer cette excellente confiture, c'est d'éliminer les pépins et les poils irritants des fruits de l'églantier que l'on appelle à juste raison "gratte-culs.

Après plusieurs essais voici ce qui me semble le plus rapide :
 
Ramasser les cynorrhodons après les premières gelées et retirer les extrémités noires
.

Faire bouillir les fruits ainsi préparés, recouverts d'eau, durant une demi-heure.



Egouter en gardant le jus et passer les cynorrhodons cuits au   moulin à légumes, grille fine.



Mélanger la pulpe obtenue avec le jus de cuisson.


Passer la préparation dans une passoire à sorbet ou dans une étamine pour filtrer les poils et les pépins qui restent.




Verser la pulpe fine obtenue dans la bassine à confiture, ajouter son équivalant en poids de sucre et faire cuire jusqu’à la prise.


 
Mettre en pots que l’on prendra soin de retourner pour la stérilisation.


Conseil
 : Il ne faut pas utiliser un moulin à légumes rouillé car cela ferait noircir la préparation à cause de sa richesse en vitamine C.

 


A noter : Si l'on veut profiter pleinement de la richesse en vitamine C du cynorrhodon (20 fois plus que l'orange), il faut le consommer cru, quand il a gelé. Le cueillir directement sur l'églantier au cours d'une promenade dans la nature, et le presser délicatement entre les doigts pour en sucer la pulpe acidulée.
.
Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans RECETTES
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 20:34

EGLANTIER

Rosa canina L.

Famille : Rosacées

Autres noms : Eglantine, rosier sauvage

Description : arbrisseau épineux, à la belle floraison et fructification.



Tiges
 : minces, souples, souvent arquées, armées d’aiguillons. Les tiges anciennes deviennent grises et sont dépourvues d’aiguillons.

Feuilles : alternes, stipulées, divisées en 5-7 folioles ovales, dentées sur les bord, glabres sur les deux faces.

Fleurs : grandes, à 5 sépales profondément découpés et 5 pétales blancs ou roses vite caducs, délicatement parfumés, à étamines et styles nombreux.

Fruits : akènes durs enfermés dans une urne charnue, rouge vif à maturité, le cynorrhodon, surmonté des sépales et des étamines persistants.

Floraison : mai-juin

Principaux caractères d’identification : tiges épineuses, feuilles, fleurs, fruits.

Composition : les cynorrhodons sont très riches en vitamine C (20 fois plus que les agrumes), ils renferment de la provitamine A, des vitamines B et PP, des sels minéraux, des acides organiques, de la pectine, des sucres etc…

Parties utilisées : fruits.

Utilisations alimentaires : les cynorrhodons s’utilisent en sirop, en confiture, en gelée, en tisane, en soupe. Le problème c’est de les débarrasser du « poil à gratter » qu’ils renferment. Lorsqu’ils sont mous, après les gelées d’hiver, ou après les avoir fait cuire dans de l’eau pour les ramollir s’ils sont encore durs, il faut les passer au moulin à légumes pour en extraire une pulpe épaisse et délicieuse.


(voir recettes)

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans BOTANIQUE
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 22:13





"Glaner dans la nature" au sens propre comme au sens figuré, donne un but aux promenades pourtant il faut avoir quelques connaissances pour ne pas prendre le risque de consommer une cueillette toxique. Notre exposition d'automne donne l'occasion au public uginois ou de passage de venir se documenter sur les champignons, les baies et la nature.


Cette année 2009, pauvre en champignons, nous a causé quelques soucis, mais nous avons parcouru "les envers" des montagnes environnantes, là où le soleil de l'été indien n'avait pas grillé les pentes. Les recherches ont demandé de longues marches et ajouté à la fatigue de la préparation. Les amis mycologues des sociétés voisines connaisaient aussi les endroits propices. Ils nous ont ensuite aidé, à trier et déterminer les champignons .


 














Notre cueillette était très honorable et nous a permis de présenter plus de 200 espèces de champignons plus des baies d'automne. 
















La décoration de la montée d'escalier et des salles Robespierre et Rouget de L'Isle était très réussie grâce à l'imagination et aux talents de nos décoratrices improvisées.















Nous avons présenté en complément de notre exposition les belles ardoises peintes d'une amie artiste peintre de talent de Villette, Jacqueline Sudjovic.                                                
                            

Les compositions de Maurice Pantaloni sur "les fleurs des bois" et "Au fil de la Chaise" complétées par les traces de vie du castor étaient très belles.


Cette année nous avions organisé une information sur les plantes invasives suivies par le Conseil Général qui avait eu l'amabilité de nous donner des affiches et de nous prêter un DVD instructif.
A Ugine sur les bords des cours d'eau et surtout sur La Chaise il y a beaucoup de Renouée du Japon. Un casse-tête pour s'en débarasser et un vrai risque pour notre environnement.



Le  concours pour les enfants  était récompensé par un livret au choix sur la connaissance des champignons, des plantes sauvages ou de jardins ou des baies. Ces livrets étaient aimablement offerts par l'Institut Klorane.





 


L'après-midi, tous les visiteurs avaient accès au goûter à l'ancienne, à une vente de confitures variées.

Nous avons distribué les informations de notre fédération F.M.B.D.S. sur la semaine nationale du champignon.

En conclusion ce fût une belle exposition grâce au travail des adhérents de la Section Mycologie Botanique d'Ugine et aux amis qui nous ont aidé, ou, qui nous ont témoigné leur sympathie en venant nous rendre visite.


Merci Albin pour ce joli poème sur la nature que tu m'as donné lors de l'exposition, je l'ai seulement illustré :




Pour voir toutes les photos suivre le lien : http://www.flickr.com/photos/uginat/















Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 20:38

 

Ce thème de la fenaison proposé à l'Office de Tourisme par l'Amicale Laïque,  début juin, m'a tout de suite paru une excellente idée, tout à fait dans l'esprit de cette fête de la "demontagneura" dédiée à la descente des troupeaux, aux traditions et anciens métiers du monde rural auquel j'appartiens comme beaucoup d'uginois.

Le défilé de ce siècle d'évolution : travail à la main, travail attelé, travail mécanique, était très émouvant pour ceux qui ont vécu et qui vivent encore la fenaison.

Réserve alimentaire indispensable pour nourrir les bêtes en hiver, lorsqu'on le faisait à la main, le foin était un travail harassant qui occupait toute la famille, une bonne partie de l'été.

Faire des "valamons" ou "cuchons" lorsque la pluie menaçait et les défaire à la fourche, quelquefois trempés et puants le moisi.
Le foin mouillé était lourd pour les bras fluets des
enfants et son odeur écoeurante.



                                                                           
Nous faisions de gros voyages, serrés dans la
corde à foin que mon père et plus tard mes frères portaient sur leurs épaules.














Ensuite il y a eu la moto faucheuse,
le foin chargé sur le char à échelles,
tout comme dans le défilé.











Aujourd'hui c'est le règne des tracteurs, des terratracs, munis d'outils divers, ils font un travail inimaginable il y a seulement un siècle.












La section Mycologie-Botanique, a présenté
 une exposition de bouquets de Poacées
(graminées). Ces belles plantes qu'on a
l'habitude de voir, écrasées dans le foin,
ont intrigué les visiteurs de notre exposition,
très étonnés par leur beauté aérienne et leur diversité.





 Nous avons exposé des photos de toutes les époques de ce siècle de fenaison, ainsi que les paysages uginois comparés sur un siècle d'évolution.
Un gros travail de préparation pendant tout l'été, mais au bout, la satisfaction d'avoir contribué au succès de la fête. 





Le parc des Bauges nous a abrité sous son
chapiteau et présentait une gestion nouvelle
de la fenaison avec "Les Prairies Fleuries", associé à son partenaire, le Rucher des Allobroges : une collaboration sympathique et enrichissante.








Pour voir toutes les photos du défilé de la fête des montagnes 2009, cliquer sur le lien :
http://www.flickr.com/photos/uginat/








Repost 0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 08:07
Départ : Cormet de Roselend 1967m
Arrivée : Col du Grand Fond 2671m
Dénivellé : 704m
Départ sur un large chemin qui conduit sur le GRP Tour du Beaufortin. C'est une randonnée facile, seule la dernière portion sur environ 200 mètres demande un peu d'entrainement.


Nous avons vu beaucoup de troupeaux de vaches : les belles tarines avec leurs yeux maquillés.
Ces lunettes naturelles les protègent de la réverbération du soleil d'altitude.

Quelques vaches sans corne (quelle horreur, les pauvres bêtes, ça devrait être interdit !).











Les marmottes jouent à cache-cache
dans les rochers.
Elles sont bien grasses prêtes à affronter l'hiver.











         

Les fleurs de fin d'été, callune, euphraise, gentiane à feuilles d'asclépiade, garnissent maintenant les pentes broutées, roussies par le soleil.

                                                                                  











Depuis le Col du Grand Fond, nous avons admiré la vue sur le Lac de Presset, la Pierre à Menta est méconnaissable vue par derrière...

Nous avons rejoint la Brèche de Parozan par un sentier de chamois à peine tracé et en dévert (séquence aventure).

Une pause repas très agréable dans les rochers au soleil et encore une belle journée pour les adaparistes.

Pour voir toutes les photos des participants, fleurs, vaches  et paysages

 cliquer sur le lien :
http://www.flickr.com/photos/uginat/








Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 20:12

















Carte IGN 3532ET Vanoise
Départ : Les Coches au-dessus de Montchavin 1400 m d'altitude
Arrivée : Mont St Jacques 2407m
Dénivellé : 1007 m
Voici une jolie randonnée, facile, seule la dernière portion de montée est un peu  raide et nécessite de l'entrainement.
Le chemin passe à proximité de la tourbière du Lac Noir vieille de 4000 ans.


Un deuxième arrêt près d'un chalet.
L'euphraise officinale (casse-lunettes) a fait son apparition
dans les prés. Elle annonce la fin de l'été.











Le chemin serpente agréablement au milieu des mélèzes, et pins cembros.




Nous marchons près d'une lande tapissée par des arbustes nains à baies noires, la Camarine.
Les baies sont très amères (j'ai goûté).












Encore un effort pour la dernière grimpette avant le sommet où la vue à 360° est très belle.

Pour voir toutes les photos cliquer sur le  lien album Mont St  Jacques
 : http://www.flickr.com/photos/uginat/

Repost 0
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 18:06





Les travaux de renforcement des berges, coupe des pousses et arrachage des racines de renouée du Japon se sont poursuivis pendant toute les vacances en juillet/août.
Une deuxième équipe de jeunes, puis une troisième équipe se sont succédées. Ils ont coupé la renouée, arraché les racines,planté des rondins de saule et tressé des branchages pour renforcer les berges.





Ces branchages reprennent et donnent déjà
des pousses vertes.
Espérons qu'il y aura l'année prochaine de
beaux arbustes aptes à combattre l'envahissement de la belle étrangère.

C'est qu'elle est vivace, un vrai casse-tête pour tous ceux qui voudraient empêcher sa profilération. 




En ce qui concerne le sentier nature, il y a encore beaucoup de travail d'élagage du côté du chemin creux qui longera la piste cyclable. Nous avons nettoyé environ 400 mètres et il reste à peu près 1 km à débroussailler.
 



Ce chemin a été abandonné depuis quelques années et la nature a repris ses droits.










Actuellement on peu emprunter le chemin qui longe la rivière et revenir en rebroussant chemin ou par la piste cyclable. Les piétons et les vététistes que nous avons vu, nous on dit leur satisfaction de pouvoir venir se promener en forêt.





La chantier renouée du Japon des jeunes, s'est terminé pour cette année le vendredi 28 août. Ils se sont inquiétés de savoir si tout ce travail a servi à quelquechose.
C'est qu'elle repousse vite l'envahisseuse. Il faudrait que toute la population se mette à la couper.
Manque d'information, indifférence... il y a peu de personnes qui savent ce qu'est la renouée du Japon ou d'autres plantes invasives !!!!!

Pour plus de renseignements sur les plantes invasives et savoir comment lutter contre leur extension : Renouée du Japon, Berce du Caucase, Ambroisie et Chancre du platane
cliquer sur l'adresse suivante : (www.cg73.fr
et tape invasives dans le moteur de recherche.
Sur ce site du Conseil Général, on peut consulter des fiches explicatives ou visionner des séquences de film vidéo.

Les 3 et 4 octobre pour l'exposition d'automne, la Mycologie-botanique communiquera avec la population uginoise sur ce sujet.

Pour voir les photos du chantier, la flore et la faune de la Chaise cliquez sur le lien suivant :
http://www.flickr.com/photos/uginat/




















Repost 0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 18:44

Ce lundi 10 août, ne semblait pas propice à une randonnée. Lorsque nous sommes arrivés au rendez-vous à l'Office du Tourisme d'Ugine, il pleuvait.

Après le pot d'accueil offert par Roland Cominazzi, la couche nuageuse s'est allégée, un coin de ciel bleu est apparu du côté de la Haute-Savoie.

Toutes les personnes présentes étaient prêtes à braver la pluie, nous sommes donc partis, nous avons bien fait.

Au cimetière un gentil chien s'est joint au groupe. Il nous a suivit toute la journée, heureux de partager notre repas.

Au bord du chemin, il y avait quelques champignons. Ils sont rares en ce moment avec la sécheresse de cet été.




Nous avons fait une halte à la cascade du Nant Trouble.
 Le chemin a été amélioré par les soins de Jean-Pierre et Oscar, membres d'Ugine-Montagne.









Nous avons pris un petit apéritif maison, à la gentiane, à la pause du midi (même le chien l'a apprécié)...


Une bonne averse nous a obligé à nous réfugier sous l'avant toit de cette petite maison des bois. Nous n'avons pas rencontré Blanche-Neige, ni ses copains les 7 nains, mais nous avons pris un bon bol d'air et nous étions contents de respirer la bonne odeur de la forêt sous la pluie.





Retour à Ugine avec un thé ou café chez Hervé et Liliane (très sympha), en attendant la fin de la 3ème averse de la journée.

La visite de la ferme "la Grange à Dîme" a été appréciée.
 
En fin d'après-midi, un casse-croûte nous attendait à Héry, ainsi que le marché des producteurs locaux.

La journée s'est terminée avec le magnifique concert de la famille Chabounia, artistes russes de grand talent.

Avec le groupe, il y avait un symphatique couple de touristes niçois, et je vais essayer de répondre à la question qui m'a été posée :

Quelle différence entre un fruit et un légume ?
Pour le légume je me suis contentée de la définition du "Petit Larousse" : "latin legumen d'abord "plante à cosse". nom masculin,  plante potagère dont certaines parties peuvent entrer dans l'alimentation humaine.

Pour le fruit, c'est un peu plus compliqué et c'est tiré de"Clef de détermination de Flora Helvitica", la bible des apprentis botanistes :
"Les fruits : Après fécondation, l'organe femelle de la fleur forme le fruit. Les ovules fécondés enfermés dans l'ovaire deviennent des graines, et la paroi de l'ovaire se transforme en enveloppe (péricarpe) plus ou moins charnue, plus ou moins dure, plus ou moins épaisse.
Les fruits servent à protéger et à disséminer les graines. Ils ont des structures très diverses, caractéristiques des espèces et des groupes d'espèces."

Ma conclusion c'est qu'un légume c'est un plante potagère et,quelquefois c'est aussi un fruit qui est consommé avant sa maturité comme le haricot vert, ou à maturité comme la tomate

Le débat est ouvert, j'attend vos remarques !!!!!!!!!

Photos de la randonnée du 10 août sur le lien : http://www.flickr.com/photos/uginat/



Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Glaner dans la nature
  • Le blog de Glaner dans la nature
  • : randonnées pédestres été/hiver, voyages, photos fleurs, champignons, papillons,paysages, recettes fruits, fleurs sauvages
  • Contact

Profil

  • Glaner dans la nature
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.