Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 20:35

 

Balade au Montgombert

Mont Charvin et route d'Héry 

Splendide journée et belle palette de couleurs d'automne sur les pentes du Mont Charvin et le haut d'Ugine, nous sommes en face dans "ma réserve d'indiens" du Montgombert, le royaume des champignons.

 

 Les cueillettes (3)

Nous avons fait une belle cueillette de Tricholomes prétentieux (Tricholoma portentosum) un bon comestible d'automne.

Tricholoma portantosum=Tricholome prétentieux(Bon comestible)

Sa cueillette demande de bien connaître ses caractères mycologiques car il ne faut pas le confondre avec l'Amanite phalloïde qui a un chapeau fibrilleux comme lui ou avec d'autres tricholomes toxiques. Le Tricholome tigré (Tricholoma pardinum) toxique est reconnaissable par son chapeau squamuleux et son pied robuste.

Tricholoma pardinum=Tricholome tigré (Toxique)

Le Tricholome de Josserand (Tricholoma Josserandii) est toxique lui aussi. La base de son pied rougit au frottement.

Tricholoma josserandii=Tricholom de Josserand (Toxique)

D'autres tricholomes comme le Tricholome à odeur de savon sont immangeables.

Tricholoma saponaceum (Odeur de savon Comestibilité douteuse)

Quant au Tricholome équestre (Tricholoma equestre) il a été beaucoup consommé. Suite à des intoxications graves voir mortelles, les recherches médicales ont révélé qu'il contient une toxine qui s'attaque aux muscles. Il faut donc se contenter de l'admirer car c'est un très beau champignon.

Tticholoma equestre=Tricholome équestre (Toxique si consommé en quantité)

 

Balade route des montagnes

 

A la cueillette des racines gentianes jaunes (3)

Nous voici cette fois là du côté du Charvin, à la cueillette des racines de gentianes jaunes nécessaires pour faire le vin de gentiane (voir la rubrique recettes). Comme pour la cueillette des champignons il faut savoir reconnaître la plante même quand elle est fanée pour ne pas la confondre avec un dangereux toxique : le vérâtre blanc.

Rencontre avec les coprins chevelus (2)

Nous continuons par une promenade le long d'un sentier forestier. Il y a là quantité de Coprins chevelus (Coprinus comatus).

Coprinus comatus=Coprin chevelu (comestible)

Le Coprin chevelu est un bon comestible. Il faut le consommer rapidement après la cueillette car sa sporée noire se liquéfie et coule comme de l'encre.

Coprinus atramentarius=Coprin noir d'encre (à consommer sans boire d'alcool)

Le Coprin noir d'encre (Coprinus atramentarius) est lisse. C'est un comestible douteux. Il ne faut pas boire d'alcool lorsqu'on le consomme.

 

  Hebeloma sinipizans=Hébélome échaudéHebeloma sinipizans=Hébélome échaudé (spores 12-15 x 7-8,5 µ) (2)

Nous avons pu observer beaucoup d'autres champignons comme cet Hébélome échaudé (Hebeloma sinapizans). De retour à la maison j'ai fait une observation intéressante au microscope pour voir ses spores et confirmer l'espèce. Ce champignon ne doit pas être consommé car il est amère et suspect.

 

Balade sur le sentier forestier d'Outrechaise jusqu'à Montmelon

 A la Monta

Cette fois, c'est sur le sentier forestier d'Outrechaise que nous ferons nos observations.

Lepista saeva=Pied amethyste ou Tricholome sinistre (Comestible)

Dans un pré, nous nous intéressons au Pied violet (Lepista saeva). C'est un champignon comestible au goût un peu fort comme toutes les espèces de ce genre. 

Pulcherricium caeruleum=Corticium bleuTricholoma orirubens=Tricholome à marge rougeLactarius vellereus=Lactaire velouté(Comestible médiocre)Echinoderma asperum=Lépiote à lames fourchues (Toxique)Tricholoma scalputarum=Tricholome jaunissant (Comestible)Helvella crispa=Helvele crépue (Comestible bien cuit)

Grâce au temps clément des champignons il y en a encore beaucoup.

A Montmelon

Nous voici à Montmelon.

Christiane et Bernard

Chacun chemine suivant ses possibilités. Il y a toujours quelque chose à découvrir au cours de nos sorties.

Cortinarius sp.

Sur le talus une belle poussée de cortinaires. Ils sont reconnaissables à leur sporée orange bien visible sur les lames, le pied et autour du chapeau, accrochée par les restes de leur voile partiel, la cortine. La plupart des cortinaires sont toxiques et certains comme le Cortinaire couleur de rocou (Cortinarius orellanus) sont mortels alors il faut apprendre à reconnaitre cette grande famille...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Glaner dans la nature
  • Le blog de Glaner dans la nature
  • : randonnées pédestres été/hiver, voyages, photos fleurs, champignons, papillons,paysages, recettes fruits, fleurs sauvages
  • Contact

Profil

  • Glaner dans la nature
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.