Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 20:36















Cette route en lacets étroits que l’on aperçoit depuis la route de St Jean de Maurienne est un lieu idéal pour une promenade botanique. Pour s’y rendre, prendre depuis Ugine, prendre l’autoroute de Maurienne (A43) sortir à St-Etienne-de-Cuines et rejoindre Pontamafrey par la nationale. Il y a un petit parking au pied des lacets de Montvernier. Nous ne sommes pas allés jusqu’au village.

Nous avons découvert de nombreuses espèces de plantes, dont le Dictame blanc (à fleurs roses) ou Fraxinelle, à l’odeur citronnée et de cannelle. A la jumelle, nous avons aperçu le Lis orangé perché sur les rochers qui surplombent la route.

Nous avons rejoint la chapelle de la Balme, puis nous sommes redescendus en empruntant autant que possible, les rares raccourcis, tant la route est taillée dans le roc.

Il faisait très beau et chaud ce jour là.

L’après-midi nous avons rejoint la Chapelle de Montandré (au-dessus d’Hermillon), où il y a une tulipe sauvage : Tulipa cf montisandrei . Nous l’avons observé, une peu fanée mais bien présente dans un talus.

Il y avait, là aussi, beaucoup de plantes remarquables comme l’adonis d’été = Adonis aestivalis.


Liste des plantes par Monique Magnouloux, botaniste au Groupe Nature de Faverges : 

 

 

En Maurienne, commune d’Hermillon

20 mai 2009

 

1. Lacets de Montvernier

 

Acer monspessulanum : l’érable de Montpellier.

Aceras anthropophorum : l’homme pendu.

Aethionema saxatile : en fruits.

Ajuga chamaepitys : le bugle petit pin, fleurs jaunes.

Allium sphaerocephalum

Alyssoides utriculata : une seule localité en Haute-Savoie, le roc de Viuz, à Faverges, connue depuis 1880. Moins rare en Savoie.

Amelanchier ovalis

Arabis turrita

Artemisia absinthium

Artemisia campestris

Bromus squarrosus

Bryonia dioica

Bupleurum rotundifolium : “Observée récemment entre Montvernier et St-André sur les adrets de Maurienne; présente jadis en Tarentaise et autour de Chambéry…” (Inventaire Savoie 2006, Thierry Delahaye, Patrice Prunier).

Carduus defloratus : le chardon décapité.

Carex liparocarpos = C. nitida : utricules luisants.

Centaurea  stoebe : pas fleurie, confondue jusqu’en 2000 avec C. valesiaca (cf Inventaire).

Centranthus ruber : subspontanée.

Colutea arborescens : le baguenaudier

Crupina vulgaris : en début de floraison, n’est pas présente en Haute-Savoie.

Dianthus sylvestris

Dictamnus albus : la  fraxinelle car les feuilles ressemblent aux feuilles de frêne, dictame blanc…à fleurs roses ! Famille des Rutacées, comme la Rue, le citronnier etc. Odeur de citron et de cannelle. Poches à essence visibles par transparence. Par temps chaud et sec, l’essence qui se dégage de la plante pourrait s’enflammer si on approche une allumette…Fruit : capsule à 5 loges s’ouvrant à maturité à leur face supérieure par 5 valves, les graines seraient projetées jusqu’à 2m  Digitalis lutea

Diplotaxis tenuifolius

Erucastrum nasturtiifolium

Festuca valesiaca : fétuque des pelouses xérophiles, en Savoie, fréquente dans les vallées internes, pas fréquente en Haute-Savoie.

Fumana procumbens

Geranium sanguineum

Globularia bisnagarica

Hippophae rhamnoides ssp. fluviatilis : l’argousier.

Humulus lupulus : le houblon.

Isatis tinctoria : le pastel des teinturiers. Pastel vient de pâte : les feuilles écrasées  produisaient une sorte de pâte avec laquelle on formait des boulettes, les « cocagnes ». Ces boulettes fermentaient en séchant, elles servaient à faire une belle teinture bleue. Au XVIe siècle, la région de Toulouse s’enrichit grâce à cet « or bleu ». Cela donna naissance à la légende du « pays de Cocagne ».

Koeleria vallesiana : graminée des pelouses rocailleuses qui porte une chaussette !

Lactuca perennis

Laserpitium siler

Lilium bulbiferum ssp. croceum : le lis orangé, 2 belles taches oranges dans les rochers (vues à la jumelle) ! Plante « vulnérable », mais ici elle ne risque pas d’être cueillie !.

Marrubium vulgare : “rare” en Savoie, “en voie de disparition” en Haute-Savoie.

Medicago minima

Melica ciliata

Melilotus neapolitanus : connue de St- Jean-de-Maurienne et des environs. Absent de Haute-Savoie.

Muscari comosum

Onopordum acanthium : pas fréquent en Haute-Savoie !

Orchis ustulata : l’orchis brûlé.

Orlaya grandiflora : une très belle ombellifère disparue de Haute-Savoie (dernière mention en 1856 à Neydens et Feigères).

Papaver dubium

Papaver rhoeas : le coquelicot.

Parietaria officinalis

Poa bulbosa : paturin vivipare

Potentilla argentea

Prunus mahaleb : bois de Sainte-Lucie, en fruits.

Reseda lutea

Reseda luteola : la gaude, qui produit une excellente teinture jaune, très solide. Au XVIIIe siècle, la France était le 1e exportateur du monde de cette teinture. « Herbe aux Juifs », car cette plante servait à teindre les chapeaux pointus des Juifs d’Avignon (1255-1791) avec la Verge d’or et le Nerprun (« graines d’Avignon »).

Robinia pseudoacacia : le faux acacia.

Saponaria ocymoides

Saxifraga paniculata

Scrofularia canina : feuilles découpées.

Sedum sediforme = S. nicaeense : gros orpin rare en Haute-Savoie.

Sempervivum arachnoideum : joubarbe toile d’araignée.

Sempervivum tectorum : joubarbe des toits.

Stachys recta

Stipa cf pennata : très probablement Stipa eriocaulis ssp. eriocaulis

Tamus communis : le tamier, l’herbe aux femmes battues.

Tragopogon dubius : salsifis à fleurs jaunes, bractées involucrales dépassant les fleurs,  tige renflée en massue sous le capitule.

Trinia glauca : Apiacée dioïque très fine.

Verbascum lychnitis

Verbascum thapsus ssp. crassifolium : molène mangée par la chenille Cucullia verbasci, observation d’une chenille en train de muer.

Vicia cracca

Observation d’une parade de couleuvres vertes et jaunes, lézards verts …

 

2. Chapelle de Montandré

Adonis aestivalis

Bupleurum rotundifolium

Camelina microcarpa

Carex liparocarpos = nitida

Caucalis platycarpos

Fumana procumbens

Galium glaucum

Globularia cordifolia

Koeleria vallesiana

Lithospermum arvense : feuilles espacées, nervures latérales non saillantes, petites fleurs blanches.

Onosma pseudoarenaria

Orchis mascula,  militari,  ustulata

Oxytropis pilosa

Reseda phyteuma

Rhamnus alpina

Sisymbrium irio

Thesium linophyllon : plante “localisée en Maurienne de Montvernier à Lanslebourg”.

Tulipa cf montisandrei : quelques feuilles vraiment fanées, et 2 pieds avec des pétales encore visibles. Tépales carmin vif, macule bleue (non visible)… Découverte en 1937 par Breistroffer, non déterminée et oubliée, retrouvée en 1989 et décrite par J. Prudhomme dans le Monde des Plantes 1994 -  SHNS, n° 277, sept. 96, R. Fritsch - SLL n°65(9), J. Prudhomme

Vicia onobrychioides

etc.


Lien sur les photos : http://flickr.com/photos/uginat/ 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sabrina 26/05/2009 09:11

c'est vrai que c'était une belle balade !!!

Présentation

  • : Le blog de Glaner dans la nature
  • Le blog de Glaner dans la nature
  • : randonnées pédestres été/hiver, voyages, photos fleurs, champignons, papillons,paysages, recettes fruits, fleurs sauvages
  • Contact

Profil

  • Glaner dans la nature
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.