29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 07:29

Le Petit Mont Blanc en Vanoise, c'est une randonnée connue par tous les marcheurs; une zone protégée qui offre un régal de floraison et de paysages aux différents étages de végétation sur plus de 1000 m de dénivelé. Cependant fin juin c'est trop tôt pour le Lis martagon, le Chardon bleu et beaucoup d'autres fleurs plus tardives.

Nous commençons la randonnée à 1640 m d'altitude près du Pont du Diable et nous nous élevons rapidement sur le sentier en lacets. L'air est vif. Les Sceaux de Salomon verticillés, habituellement discrets dans la végétation par leurs petites clochettes blanches et vertes, sont nombreux sur les talus et se font remarquer.

Polygonatum verticillatum=Sceau de Salomon verticillé

Des ancolies communes couleur lie de vin garnissent aussi la prairie et à environ 2000m d'altitude c'est une magnifique floraison d'Ancolie des Alpes qui s'offre à nous. Je n'en avais jamais vu autant, nulle part ailleurs.

Aquilegia alpina=Ancolie des Alpes (3)

L'Ancolie des Alpes aux grandes fleurs bleu et blanc est une plante protégée partout où on la chance de la voir.

Aquilegia alpina=Ancolie des Alpes (2)

Nous grimpons le sentier aux lacets serrés, bien tracé, dans une pente assez raide, les 700m de dénivelé qui nous conduisent à une zone moins pentue.

Primula farinosa=Primevère farineuse (2)

Pulmonaria australis=Pulmonaire à f. étroites

Pedicularis gyroflexa=Pédiculaire arquée

Montée au Petit Mt Blanc

A 2600m d'altitude nous voici dans un paysage un peu lunaire où les gypses affleurent. 

Paysage en montant au Petit Mont Blanc 

Le saxigrage dont le nom veut dire "casseur de rocher" adore s'installer dans les pierriers. Il ya de nombreuses espèces de saxifrages.

Saxifraga exarata=Saxifrage sillonnée

Plusieurs espèces de gentianes émaillent de leur bleu inégalable la dernière partie de la montée au Petit Mont Blanc.

Petit Mont Blanc en vue

Celle-ci, c'est la Gentiane de Clusius dont la corolle azur foncé à stries bleu clair, n'a pas de vert à l'intérieur.  

Gentiana clusii=Gentiane de Clusius

La Gentiane de Koch a du vert à l'intérieur de la corolle et aussi des grandes feuilles.

Gentiana acaulis=Gentiane de Koch (2)

La Gentiane à feuilles orbiculaires a des feuilles ovales d'environ 1 cm, vert foncé, coriaces à bouts arrondis au bord rude et papilleux. Le tube du calice est ailé. Elle est assez rare et on ne la trouve qu'en altitude de préférence sur calcaire.

Gentiana orbicularis = Gentiana favrati = Gentiane à feuilles orbiculaires

Installés au sommet du Petit Mont Blanc avec nos piques niques, nous avons sous les yeux le glacier de la Vanoise, et à nos pieds les belles gentianes qu'il faut faire attention de ne pas piétiner, tellement les touffes sont nombreuses.

Glacier de la Vanoise

Gentiana orbicularis=Gentiane à f. orbiculaires (3)

Par endroits le gypse ressemble à des pains de sucre qui scintillent au soleil. Marc m'explique qu'il s'agit de gypse saccharoïde. On peut facilement trouver des explications sur ce phénomène géologique par une recherche internet. 

Gypse saccharoide

Mélées aux gentianes, il y a des touffes de Drave aïzoon au jaune vif, la discrète Minuartie orpin avec ses petites fleurs vertes, le Saxifrage à feuilles opposées et la Silène acaule. 

Draba aizoides=Drave aïzoon

Minuartia sedoides=Minuartie orpin

Saxifraga oppositifolia=Saxifrage à f. opposées

Silene acaulis=Silène acaule (2)

Le temps menace de tourner à l'orage nous fait prendre assez vite la descente en direction des Prioux.

Descente vers les Prioux

Nous traversons quelques névés. Les dolines, gardent leur réserve de neige et la petite Soldanelle est présente partout où la neige vient tout juste de fondre.

Soldanella alpina=Soldanelle des Alpes (1)

Il y a aussi la Pulsatille du printemps déjà fanée sauf quelques rares exemplaires.

Pulsatilla vernalis=Pulsatille du printemps

Plus bas c'est la Pensée éperonnée, la Pulsatille des Alpes et l'Anémone à fleurs de narcisse qui garnissent les pentes. Viola calcarata=Pensée éperonnée

Pulsatilla alpina=Pulsatille des Alpes (2)

Anemone narcissiflora=Anémone à fleurs de narcisse (2)

On admire le paysage, la Grande Casse, l'Aiguille de la Vanoise et les sommets environnants.

Anemone narcissiflora=Anémone à fleurs de narcisse (1)

A 2188m d'altitude, nous traversons une zone humide, il y a là une primevère qu'un oeil non averti pourrait confondre avec le coucou. Il s'agit de la Primevère élevée au long pétiole portant un bouquet de grandes fleurs plus ou moins unilatérales et de longues feuilles réticulées poilues sur les deux faces.

Primula eliator=Primevère élevée (1)

A 1957m d'altitude apparait de nouveau l'Ancolie des Alpes, puis la Campanule en thyrse,  la Gesse de l'Occident, la Pédiculaire feuillée et la Grassette des Alpes, une plante carnivore qui piège des moucherons sur ses feuilles collantes pour absorber les protéines dont elle a besoin pour vivre.

Aquilegia alpina=Ancolie des Alpes (5)

Campanula thyrsoides=Campanule en thyrse

 

Lathyrus occidentalis=Gesse de l'Occident ou Gesse jaune

 

Pedicularis foliosa=Pédiculaire feuillée

Pinguicula alpina=Grassette des Alpes (1)

Monique passionnée comme moi par toutes ces fleurs me montre une plante qui ressemble à une scutellaire, mais que je n'ai jamais vu. De retour chez moi je suis allée voir sur le site du parc de la Vanoise si je pouvais trouver quelques renseignements sur cette plante. Il s'agit du Dracocéphale de Ruysch, rare et protégée en France et en Europe. Cette plante est surveilée et comptée dans le parc. Superbe découverte !

Dracocephalum Ruyschiana=Dracocéphale de Ruysch

A environ 1800m d'altitude tous les marcheurs de l'ADAPAR sont intrigués par les gros capitules non encore fleuris d'une grande plante, à grandes feuilles. Plus bas,  elle nous montre sa fleur rose qui ressemble à une grande centaurée couleur rose vif. C'est la Stammacanthe rhapontique. Celle-ci ne passe pas inaperçue tant elle est grande et en grand nombre sur le bas de la randonnée.

Stemmacantha rhapontica=Stemmacanthe rhapontiqueJPG (4)Stemmacantha rhapontica=Stemmacanthe rhapontiqueJPG (1)

Quant au Lis martagon, il est encore emmitouflé dans sa ouate et le Chardon bleu, a besoin de se chauffer au soleil d'été pour prendre sa couleur bleue.

C'est une magnifique randonnée à faire et à refaire tout l'été !

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 15:02

 

Panneau départ

Le 28 mai au matin c'est la traditionnelle "reco" pour 3 GA de l'ADAPAR du côté d'Allèves dans les Bauges, ce matin là brumeux des pluies de la veille, l'humidité du sentier en forêt nous laisse les lunettes embuées et la moiteur au front. Nous arrivons au pied des Tours St Jacques, dont la plus haute (70m) a la tête dans une brume pas encore totalement dissipée. Après avoir admiré la vue du côté du Chéran et du Pont de l'Abîme, nous nous engageons dans le sentier de descente en croyant faire un petit crochet sous les Tours. Par ce sentier très pierreux et accidenté que je ne conseille pas à tout le monde, nous nous sommes retrouvés bien plus bas sur le parcours initial à remonter sur au moins 200 mètres de dénivelé. Tout cela pour expliquer la vie pas toujours facile des Gentils Animateurs de l'ADAPAR qui vont reconnaître les sentiers de balade pour la sécurité de tous...

Tours St Jacques (2)

Ce jour là, nous nous sommes arrêtés au Chemin dit de la prière, le village d'Henri,  près d'une jolie chapelle. Malgré le temps gris le rouge-gorge chantait joyeusement au sommet d'un épicéa.

La Prière (2)

La Prière (1)

Rouge gorge (3)

Vendredi matin 13 juin, nous partons d'Allèves (640m) en empruntant le sentier de randonnée inférieur(voir le panneau au début du compte-rendu). La plus grande partie de la randonnée se trouve en forêt. Nous en sommes ravis car il fait très chaud. Un petit crochet nous conduit aux Tours St Jacques. Il faut cependant descendre une portion de sentier caillouteux pour bénéficier de la vue sur les Tours et sur le Pont de l'Abîme ce qui rebute nombre de personnes que je suis chargée d'accompagner.  

Tours Saint Jacques 70m

 Tours St Jacques (3) Pont de l'Abîme

La remontée des plus courageuses n'est pas facile avec cette canicule !

Au pied des Tours (1)

Cette fois pas de fantaisie inutile: nous revenons sur nos pas pour retrouver le sentier qui nous conduira au Plan de la Roche, puis aux Granges du Perchet.  Nous pouvons voir une grange de madriers qui servait autrefois à stocker le foin fait l'été en montagne.

Grange à foin en madrier

Nous sortons de la forêt. Le sentier traverse des pâturages envahis par la gentiane jaune et le vérâtre.

Abondances

Dans les paturages des chalets de Gruffy

Nous voici arrivés aux chalets de Gruffy (1550m). Nous voyons le Lac Léman à l'horizon.

Chalets de Gruffy Traunsteinera globosa=Orchis globuleux (1)

Chacun s'installe dans la prairie où il y a quantité de belles fleurs, des orchidées en particulier: l'orchis globuleux très abondant, l'orchis blanc ou orchis miel, l'orchis grenouille.

Pique nique dans les fleurs (2)

 

Pique nique dans les fleurs (3)

Traunsteinera globosa=Orchis globuleux (5)Pseudorchis albida=Orchis blanc (2)Coeloglossum viride=Orchis grenouille (1)

On remarque aussi la jolie crépide orangée qu'il ne faut pas confondre avec l'arnica et une petite fougère : la botryche lunaire qui est parait-il une relique arctico-alpine et dont on faisait usage autrefois pour soigner le ventre.

Crepis aurea=Crépide orangéeBotryche lunaire

C'est parti pour la descente jusqu'au lieu-dit la Prière, et au granges de la Figlia pour trouver le large chemin pavé de la Figlia dont les dalles ont été posées au 19ème siècle par des ouvriers italiens. Il servait à descendre le foin sur des luges en hiver.

Prêts pour la descente La Prière (5)Le chemin pavé de la Figlia

Allèves

Un orage menaçant gronde derrière les Tours St Jacques et chacun se hâte pour regagner le car. Tours St Jacques

Comme d'habitude je regarde les fleurs des talus et mon regard accroche la belle céphalanthère rouge. Une orchidée qui adore se cacher dans les buissons à l'abri des regards.

. Cephalanthera rubra=Céphalanthère rouge (2) Cephalanthera rubra=Céphalanthère rouge (1)

Nous arrivons au village d'Allèves avant la pluie. Il y a là un beau bassin qui date de 1898 et des maisons typiques. Bassin à d'Allèves Village et falaise

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature
commenter cet article
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 14:41

Le 30 mai, nous avons suivi les traces des mineurs qui ont extrait et affiné le minerais de fer à partir du 11ème siècle, jusqu'au 19ème siècle sur le site du Pinsot à Allevard. De nombreux panneaux, plaques moulées et vestiges gardent la mémoire de l'énorme et dur travail de ces hommes courageux. 

Le sentier du Fer exploité dès la fin du 11ème siècle

Départ pour le sentier du Fer

Nous avons parcouru ces lieux avec respect et pris le temps de lire l'historique de ce site et des hommes qui l'ont vécu. Patrimoine culturel et patrimoine naturel, sont souvent mêlés. La nature donne beaucoup au genre humain qui déploie astuce et intelligence pour en tirer partie.

Le sentier du Fer (14)

Deux hêtres se sont rejoints et forment un banc de mineur et aujourd'hui de promeneur pour Denise et Francine.

Denise et Francine sur le banc du mineur

 L'entrée de la Grande fosse

Le sentier du Fer Grande fosse(3)

Le sentier du Fer Montée G2 sur le sentier

Lecture d'un panneau par Francine et Roger pensif devant un trou d'extraction béant.

Le sentier du Fer Lecture des panneaux par Francine

Le sentier du Fer L'extraction du fer à Marameille(2)

Le plus impressionnant pour moi les photos du Grand Champ et les ruines des maisons !

Le sentier du Fer Ruines du Grand champ (1)

Le sentier du Fer Ruines du Grand champ (2)

Un groupe sur le point de vue de Mirameille.

 

Au point de vue de Marameille

Quelques fleurs bien agréables à regarder donnent de la couleur à cette randonnée du souvenir.

Cephalenthera longifolia=Céphalenthère à longues feuilles

Rhododendron ferrugineum=Rhododendron ferrugineux

Genista hispanica = Genêt d'Espagne (petites plantes très piquantes)

Saxifraga rotundifolia=Saxifrage à feuilles rondes

 

Pour voir toutes les photos, double clic sur le lien suivant ou le copier/coller sur votre navigateur internet :

https://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157645173529601/ 

L'historique du Sentier du Fer Pinsot est très bien racontée sur ce site internet :     http://www.sentierdufer.fr/ 

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 20:16

C'était la dernière sortie raquettes du programme d'hiver 2013/2014 et nous avons eu beaucoup de chance d'avoir une bonne couche de neige fraîche tombée quelques jours avant la sortie, venue remettre du blanc sur le sentier forestier qui commençait à en manquer sur le bas du parcours. Ce vendredi 28 mars, nous partons du parking du Peray à 1260m d'altitude en coupant un peu les virages du sentier pour éviter quelques lacets sans neige. La pente est assez raide sur les 300m de dénivelé du départ. En sortant de la forêt nous arrivons sur un replat près d'une batisse en planches et tôles et là c'est l'émerveillement devant la beauté du paysage.

Les Crottes

La vallée de Sallanches et le Mont Blanc sont là devant nous dans un paysage très ouvert.

Sallanches et Mt Blanc

G1 et Mt Blanc

A notre droite c'est la Chaîne des Aravis avec la Pointe Percée

Pointe perçée

A partir de là la pente est plus clémente avec quelques bosses à franchir pour les 400m de dénivelé qu'il nous reste à grimper en direction du Grand Croisse Baulet.

Montée à Croisse Baulet

Elle est très agréable sous les raquettes cette belle couche de poudreuse et toute la troupe est ravie du paysage et du temps.

G1 et Pointe perçée

G1 et Grand Croisse Baulet

Le Groupe 2 arrive un petit quart d'heure après nous. Le Groupe 3 est resté aux Bénés où il y a une belle vue et de quoi s'installer confortablement pour le casse-croûte.

G2 arrivée à la Cabane du petit pâtre

A la descente nous avons tout loisir d'admirer le Mont Blanc qui a revêtu sa plus  belle parure pour notre plaisir. Mt Blanc et vallée

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 19:52

Moins de 20 mn de car depuis Ugine sur la RD qui grimpe depuis Ugine en direction de Cohennoz pour rejoindre le départ de cette balade en raquettes au lieu-dit "Le Boulou", du nom du petit ruisseau qui passe à proximité.

Nous étions 53 à profiter du beau temps ce vendredi 14 mars. Il faut savoir, cependant que  les G.A. de l'ADAPAR avaient pris la précaution d'aller tester l'état de la neige le lundi précédent. Belle neige, beau soleil, mais la neige ça fond au soleil !

Reco avec Oscar et Michel

A Crép'la

Heureusement, il en restait suffisamment vendredi pour que tout le monde apprécie la balade. Les pinsons du Nord annoncés dans le car nous attendaient à "Crépela"

Pinsons du NordIl y a de nombreux fayards à cet endroit. Ces oiseaux viennent spécialement de Scandinavie pour se nourrir dans les Alpes l'hiver. Allez savoir comment ils savent qu'il y a de quoi manger si loin de chez eux !

La faine du hêtre (fayard) contient 3 graines comestibles même pour nous à condition de les éplucher et de gratter la cuticule qui serait légèrement toxique.  Il m'arrive d'en manger car ces petites graines ont un très bon gout. Pas étonnant que les pinsons du Nord en raffolent. 

 Hêtre couvert de fainesFaines et graines du hêtre

Nous passons par le lieu-dit "les Ontagnes" où il y a une belle vue sur la Tournette, l'Arclosan, Ugine. Le plan d'eau d'Ugine vu de la route forestière aux Ontagnes

Nous allons jusqu'aux "Orserets", la neige est un peu molle et il y a beaucoup de traces d'animaux surtout des énormes empreintes de cerf.

G1 ADAPAR aux Orserets (2)

Ensuite nous montons par le GR du Tour du beaufortin sur une centaine de mètres de dénivelé et nous reprenons la descente par la piste de débardage qui rejoint la forêt des Ontagnes. Là il y a eu une coupe de bois qui date de 20 ans et les épicéas ont été remplacés par une jolie forêt claire de sorbiers des oiseleurs, de saules et de bouleaux. J'aime beaucoup ce belvédère où je viens souvent me promener en été.

Aux Ontagnes (4)

 Petite descente dans la pente pour la séquence aventure !

Aux Ontagnes (6)

et en attendant nos copains du G2, on a refait une montée et une descente comme des gamins, juste pour le plaisir.

Aux Ontagnes (7)

Aux Ontagnes (2)

Là ce sont les copains du G2 qui rigolent en attendant une chute.

Aux Ontagnes (1)

Autres images et commentaires sur le nouveau blog de Roger : 

http://retraite-savoyarde.over-blog.com/

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 22:18

Enfin une belle journée de beau temps le vendredi pour profiter du soleil, de la poudreuse et du magnifique paysage du beaufortin. 

Quelques photos en témoignent : passer la souris sur la photo pour voir la légende.

Arrivée au Col du Pré (2)

Arrivée au Col du Pré (3)

Arrivée au Col du Pré (4)

Arrivée au Col du Pré (1)

La Pierra Menta

Lac de Roselend

Brèche de Parozan et Pierra Menta

Le sourire de Léa

Denise sur le sentier du Col du Pré au retour

La Roche Parstire

Chapelle

La poudreuse du Bersend

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 14:30

Quelques images de cette petite randonnée au-dessus de Nancroix à partir du Pont Romano (1470m), en passant par les chalets de l'Arc (2000m)

G1 à l'ARC 2000m (3)

 G2 à l'ARC 2000m (2)  

G2 à l'ARC 2000m (3)

G2 à l'ARC 2000m (1)

C'était le 27 septembre; la neige commençait à blanchir les sommets. Un belle journée d'automne, là où la lumière rasante du soleil accentue le relief des montagnes.Les chalets de l'Arc 

Le lac de l'Etroit ressemblait à une petite émeraude, nichée dans la roche et la verdure. 

Lac de l'Etroit (2)

G1 au lac de l'Etroit

Vue sur les montagnes du beaufortin, le Pierra Menta

Beaufortin et Pierra Menta

Dans la descente , tout le long du sentier en lacets, il y avait beaucoup de mélèzes et leur champignon symbiotique : le bolet élégant.

Suillus grivillei= Bolet élégant (symbiotique du mélèze)

A bientôt pour les randonnées à raquettes !

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 16:05

13 juin 2013 du côté du Mont-Saint-Michel, au-dessus de Challes-les-Eaux, nous étions à la recherche de la Leuzée conifère (Leuzea conifera). Cette plante rare et protégée fait partie de la famille des Astéracées et s'apparente aux centaurées. Ses capitules larges de 3-4 cm ressemblent à des cônes de résineux.

Leuzea conifera=Leuzée conifère (3)

Il faisait très beau temps et nous avons fait de nombreuses découvertes naturalistes : papillons, insectes, plantes. En particulier, une grosse chenille qui traversait la chaussée au risque de se faire écraser. 

Cossus cossus- Chenille du Gâte-bois (1)

Mes compagnons de randonnée l'ont tout de suite identifié : la chenille du Cossus gâte-bois (Cossus cossus L.); un papillon de nuit ou Hétérocère

La chenille est brun-rouge, nue, longue de 6 à 8 cm. Elle vit pendant deux ans au moins dans un tronc de feuillu en creusant une longue galerie. Elle quitte son refuge juste avant la nymphose (formation de la chrysalide).

Je l'ai recueilli en prenant la précaution de ramasser un bloc de bois décomposé où elle s'est tout de suite cachée.

Le 29 juin j'ai écarté délicatement les morceaux de bois mort et j'ai trouvé la chrysalide entièrement couverte de débris de bois haché. Elle sentait très fort le vinaigre.

Cossus cossus=Chenille du Gâte-bois chrysallidéeL

Un gros papillon est sorti de la chrysalide le 25 juillet.

Gâte bois naissance (1)

C'était une femelle (antennes non pectinées), couleur d'écorce,  à l'abdomen annelé. Elle s'est envolée très vite pour remplir la mission demandée par dame-nature : rencontrer un mâle et assurer la descendance de l'espèce.

Sa trompe atrophiée de lui permet pas de se nourrir, mais j'ai lu qu'elle peut pondre beaucoup d'oeufs et que sa chenille est redoutable pour les feuillus.

Gâte bois naissance (4) - Copie

La nature est ainsi faite et a ses raisons d'être...

Pour voir les photos des plantes, insectes, papillons : cliquer sur le lien :

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157637218079615/ 

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature - dans Insectes
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 07:59

Pour faire cette randonnée nous nous sommes rendus à Sallanches puis au plateau d'Assy jusqu'au parking de Praz Coutant à 1270m d'altitude. Le sentier est bien balisé et au bout d'une demi-heure de marche sur un large sentier forestier nous sommes au pied du panneau 'Torrent d'Ugine 1389m". C'est là que nous attaquons la montée vers la haute et impressionnante falaise calcaire qui domine le paysage au-dessus de nous. 

Torrent d'Ugine 1389m 

Falaise de Platé

Cette randonnée nous l'avons fait le lundi en reconnaissance avec Claude et Oscar. Comme animateurs prévus pour accompagner les groupes du vendredi, nous tenons à vérifier qu'il n'y aura pas de souci d'accès aussi bien pour le car que pour les participants.

Montée au Désert de Platé

Le sentier était encore fleuri. Dans le bas il y avait le chèvrefeuille des haies ou camérisier avec ses belles baies rouge vif groupées par deux. Attention il s'agit encore de baies toxiques.

Lonicera xylosteum=Chèvrefeuille des haies ou Camérisier (baies toxiques) (1)

Tout le long du sentier, il y avait  deux belles plantes qui aiment particulièrement les sols calcaires : la germandrée petit chêne rose n'a pas d'odeur et la germandrée des montagnes blanche est rampante avec une odeur très aromatique au froissement. 

Teucrium chamaedrys=Germandrée petit chêne

Teucrium montanum=Germandrée des montagnes

Sur le rocher, il y avait deux arbustes intéressants : le saule à feuilles rétuses qui figure sur le panneau près du refuge et aussi le nerprun nain.

Salix retusa=Saule à feuilles rétuses

eRhamnus pumila=Nerprun nain

Voici le groupe 1 dans la montée lors de la randonnée du vendredi. 

Montée au Désert de Platé (4)

 

Montée au Désert de Platé (1)

Après avoir passé la passerelle métallique solidement ancrée au rocher, nous arrivons tout en haut de la falaise et nous pouvons admirer le paysage, le Mont Blanc, le plateau d'Assy avec ses maisons de santé et Chedde dans la vallée.

Montée au Désert de Platé (2)

Claude et Oscar

Chedde vu de Platé

Nous arrivons bientôt au refuge du CAF de Platé, entouré de quelques maisonnettes, bien à l'abri dans un replat.

Arrivée au refuge de Platé

Refuge de Platé

Des panneaux instructifs nous expliquent l'essentiel sur le Désert de Platé :

"C’est le + vaste désert minéral d’Europe pour une superficie de 10000 hectares. En réserve naturelle à Sixt, classés sur Passy, Sallanches et Magland. Aménagés pour le ski à  Magland et Araches.

 Plissé, métamorphosé, faillé, l’origine du relief résulte de 2 actions fondamentales : l’érosion glaciaire et chimique. Après le recul des glaciers, le gaz carbonique emprisonné dans la neige et les eaux pluviales, a érodé et karstifié (infiltration des eaux) le relief du Désert de Platé. Vous pourrez voir des lapiés avec toutes sortes de formes  à parois verticales, à nids de poules, arrondis, à rigoles , à fissures, à crêtes, de ruissellement."

Nous avons pu observer les formes étonnantes des lapiés.

Lapiés en épines

Le lundi et le vendredi, il y avait aussi beaucoup de papillons et dans la descente j'ai recueilli une grande chenille marron de 8 cm de long qui se trainait dans le sentier au risque de se faire écraser. Il s'agissait de Lasiocampa quercus (la chenille du Minime à bandes jaunes). Je l'ai nourri quelques jours avec des feuilles de ronce et elle s'est très vite mise à tisser son cocon. C'était le moment pour elle de se mettre à l'abri dans sa chrysallide pour devenir un beau papillon au printemps prochain. 

Lasiocampa quercus-le Minime à bandes jaunes (chenille 8 cm)

Lasiocampa quercus=Le Minime à bandes jaunes (cocon) (2)Lasiocampa quercus=Le Minime à bandes jaunes (cocon) (1)

Voici quelques images des espèces des très beaux papillons que nous avons vu voler tout le long du sentier :

Colias phicomone, le Candide (4) Parnassius apollo= L'Apollon (endormi sur le chemin)Mesoacidalla aglaja=Le Grand nacré

Ici c'est le mâle du Sablé du sainfoin très occupé à faire sa cour à la femelle.

Agrodiaetus damon=Le Sablé du sainfoin (6)

Nous avons grimpé un peu au-dessus du refuge jusq'à 2200m d'altitude, mais la menace d'un temps orageux dans l'après-midi nous a poussé à rebrousser chemin. Belle prairie garnie de Crépide des Pyrénées et de belles touffes d'Adénostyle à feuilles d'alliaire blotties au creux des dolines de ce terrain très particulier.

Crepis pyrenaica=Crépide des Pyrénées (1)

G1 Désert de Platé (2)

Un peu inquiet par la perspective de faire la descente sous la pluie, sur un sentier devenu glissant, nous avons pris le chemin du retour en début d'après-midi.

Descente sous les falaises de Platé

Descente du G2

Au cours de cette randonnée, nous avons vu des champignons blancs, pelucheux à sporée noire, bien à l'abri dans un creux de falaise garni d'humus : il s'agissait du Coprin blanc de neiges. L'examen de ses spores (graines d'un champignon que l'on ne peut observer qu'au microscope) l'a confirmé.

Coprinopsis nivea=Coprinus niveus=Coprin blanc de neige

Coprinopsis nivea (spores 16X12X9 microns)

Pour voir toutes les photos en grand format cliquer sur le lien suivant :

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157635534153271/

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 19:49

Pour effectuer en entier cette belle randonnée dans les Aravis, et avoir le plaisir de passer dans le Trou de la Mouche, il faut une bonne condition physique. Nous sommes partis du parking de la chèvrerie des Confins à 1432m d'altitude. 

Vue de la montée au Trou de la Mouche au petit matin

Le sentier pentu grimpe dans le pâturage, puis les rocailles de la Combe de Paccaly.

Rando ADAPAR sur le sentier du Tou de la Mouche Aravis

Montée au Trou de la Mouche

 Jo et Oscar

Les éboulis des anciennes moraines glacières, recèlent toujours des trésors botaniques et je me régale à les découvrir. Dans la montée au Trou de la Mouche il y avait plusieurs plantes intéressantes Le tabouret à feuilles rondes fait partie de la famille des Brassicacées (ex. Crucifères).

Thlaspi rotundifolium=Tabouret à feuilles rondes (3)

La forme de ses fruits (ici des silicules) est importante pour bien l'identifier.

Thlaspi rotundifolium=Tabouret à feuilles rondes (2)

La renoncule alpestre appartient à la famille des Renonculacées. Elle a des petites feuilles orbiculaires (en forme de cercle) et charnues.

Ranunculus alpestris=Renoncule alpestre (1).

Le cresson de chamois, est assez commun en montagne. Lui aussi fait partie de la grande famille des Brassicacées (4 pétales en croix). 

Pritzelago alpina=Cresson des chamois

Au loin, le Trou de la Mouche ressemble à l'oeil d'un géant. 

Trou de la Mouche vue du sentier

Nous voici dans la dernière partie de la montée.

Montée au Trou de la Mouche (1)

Montée au Trou de la Mouche (3)

Nous passons par l'arche dans la Roche Perfia qui permet de passer de la Combe de Paccaly à la Combe du Grand Crêt : le Trou de la Mouche appelé ainsi car de la mairie de la Clusaz, l'orifice ressemble à la silhouette d'une mouche.

Le Trou de la Mouche : une arche dans la Roche Perfia

Le paysage des Aravis est superbe vu à travers le Trou de la Mouche !  

 Paysage des Aravis vu du Trou de la Mouche

A la descente nous avons le plaisir de voir, à la jumelle, les chamois évoluer dans les pierriers de la Combe du Grand Crêt.

Chamois (2)

Pour voir + de photos cliquer sur le lien suivant : 

http://www.flickr.com/photos/uginat/sets/72157635419260755/

Partager cet article

Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Glaner dans la nature
  • Le blog de Glaner dans la nature
  • : randonnées pédestres été/hiver, voyages, photos fleurs, champignons, papillons,paysages, recettes fruits, fleurs sauvages
  • Contact

Profil

  • Glaner dans la nature
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog