Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 20:19

Pour commencer la saison estivale nous voici en route en direction de St Vincent de Mercuze, coquette bourgade de l'Isère que la plupart d'entre nous ne connaissaient pas. Nous apercevons les tours du château de Montalieu.

Le départ de la randonnée se trouve à Montalieu à 366m d'altitude.

Le sentier appelé "Chemins d'autrefois" longe et traverse à plusieurs reprises le torrent d'Allois.

.

Randonnée aux cascades d'Allois avec l'ADAPAR le 20 mai 2016
Randonnée aux cascades d'Allois avec l'ADAPAR le 20 mai 2016
Randonnée aux cascades d'Allois avec l'ADAPAR le 20 mai 2016

Je me souviendrai longtemps de ce sentier, car, voici que peu après le départ de la randonnée, en escaladant une grosse pierre pour atteindre le petit pont de bois, le marcheur qui me précède chute à la renverse dans une grande gouille. Je le vois en mauvaise posture suffocant dans l'eau glacée et me précipite pour le sortir de là. Tout va bien mis à part un bâton perdu, parti dans le courant, le copain mouillé jusqu'à la taille avec le sac dégoulinant d'eau et mes pieds qui baignent dans mes chaussures remplie d'eau.

Les cascades sont impressionnantes; la pluie de la veille a augmenté leur débit.

Cependant nous marchons en sous-bois et l'humidité règne. Le sentier boueux dégouline d'eau de partout ce qui n'est pas très confortable quand on a les fesses et les pieds trempés

Nous passons sous la plus grande cascade.
Nous passons sous la plus grande cascade.
Nous passons sous la plus grande cascade.
Nous passons sous la plus grande cascade.
Nous passons sous la plus grande cascade.

Nous passons sous la plus grande cascade.

L'if (branches plates à aiguilles vertes des deux côtés) apprécie cette atmosphère humide, ainsi que la fougère en lance appelée Langue de cerf ou Scolopendre commune.

Randonnée aux cascades d'Allois avec l'ADAPAR le 20 mai 2016
Randonnée aux cascades d'Allois avec l'ADAPAR le 20 mai 2016

Une touffe de Saponaire rose et la Mélitte à feuilles de mélisse annoncent une atmosphère une peu plus clémente. Il y a même quelques pieds de Petit houx ou Fragon piquant, une plante plutôt méditerranéenne. Nous sortons bientôt sur la route pour trouver un sentier qui nous conduira à Sainte Marie du Mont.

Saponaire rose - Mélitte à feuilles de mélisse - Petit houx ou Fragon piquant
Saponaire rose - Mélitte à feuilles de mélisse - Petit houx ou Fragon piquant
Saponaire rose - Mélitte à feuilles de mélisse - Petit houx ou Fragon piquant

Saponaire rose - Mélitte à feuilles de mélisse - Petit houx ou Fragon piquant

Nous pouvons admirer le Massif de Belledonne blanchi des chutes de neige de la veille.

Randonnée aux cascades d'Allois avec l'ADAPAR le 20 mai 2016

Le long des talus les amateurs de botanique ont pu observer trois espèces de sceau de Salomon élégants avec leurs clochettes blanches bordées de vert, mais pourquoi ce nom ?

La racine des ces plantes est un rhizome qui porte la cicatrice de chaque pousse de l'année précédente comme une empreinte sur un sceau de cire. Les rhizomes du sceau de Salomon officinal et du sceau de Salomon multiflore étaient utilisés en médecine populaire pour soigner les contusions, les rhumatismes, la goutte et en lotion concentrée contre le panaris. Ces pratiques ont été abandonnées. Salomon était un roi sage qui connaissait l'usage des plantes médicinales, C'est la raison pour laquelle ont leur a donné son nom.

Les baies de ces plantes sont vomitives.

Sceau de Salomon officinal (Polygonatum odoratum) une à deux clochettes à l'aisselle des feuilles, tige anguleuse.et bonne odeur..

Sceau de Salomon officinal (Polygonatum odoratum) une à deux clochettes à l'aisselle des feuilles, tige anguleuse.et bonne odeur..

Sceau de Salomon multiflore (Polygonatum multiflorum) clochettes plus petites groupées par 3 à 5 et tige lisse.

Sceau de Salomon multiflore (Polygonatum multiflorum) clochettes plus petites groupées par 3 à 5 et tige lisse.

Sceau de Salomon verticillé (Polygonatum  verticillatum) petites clochettes à l'aisselle des feuilles sur la tige dressée à feuilles lancéolées.

Sceau de Salomon verticillé (Polygonatum verticillatum) petites clochettes à l'aisselle des feuilles sur la tige dressée à feuilles lancéolées.

petit cafouillage pour prendre le sentier du retour... nous pouvons laver nos souliers crottés dans la source d'Allois un peu plus tranquille !

Randonnée aux cascades d'Allois avec l'ADAPAR le 20 mai 2016
Les hautes falaises de la Chartreuse dominent le paysage.

Les hautes falaises de la Chartreuse dominent le paysage.

Rentrée à la maison tardive, avec les pieds ratatinés dans mes chaussettes trempées et mes souliers pourris par l'eau et la boue.

Même pas enrhumée : elle est pas belle la vie de retraitée !

Odette

Published by Glaner dans la nature - dans randonnées avec l'ADAPAR
commenter cet article
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 11:54

Par grand beau temps le vendredi 18 mars vers 10h, nous voici à Aussois, au départ de la route transformée pour l'hiver en une vaste piste de fond (1502m d'altitude). Le village d'Aussois blotti au pied des hautes montagnes de Maurienne est magnifique sous le soleil.

Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016

Nous partons plein nord en direction du plateau des Arponts. Nous faisons des zig zag en direction des quelques plaques de neige qui subsistent dans la partie basse. Heureusement il y a encore de la neige sur le sentier mais pas dans le petit raccourci que nous avions prévu d'emprunter. Nous trouvons un peu plus haut un autre raccourci qui est correctement enneigé.

Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016

1800m d'altitude, environ 1 heure pour atteindre le plateau des Arponts où la vue sur les montagnes de Haute Maurienne est époustouflante avec le ciel bleu d'azur. Difficile de les nommer. Pour moi, c'est beaucoup plus facile avec les fleurs.

le groupe 2 au plateau des Arponts

le groupe 2 au plateau des Arponts

Nous pouvons admirer la beauté du pin à crochets (Pinus mugo ssp.uncinata) aux aiguilles groupées par deux assez courtes (3-5 cm) et vert foncé sur les deux faces. Cônes longueur 4-7 cm asymétriques avec des écussons saillants prolongés en pyramides formant un crochet ou arrondis. Ce résineux peut atteindre 25 m de haut et constitue une grande partie de la belle forêt d'Aussois, mêlé quelquefois à d'autres résineux comme le sapin ou l'épicéa.

le pin à crochets Pinus mugo ssp.uncinata, ses aiguilles fasciculées par deux et son cône à crochets
le pin à crochets Pinus mugo ssp.uncinata, ses aiguilles fasciculées par deux et son cône à crochets

le pin à crochets Pinus mugo ssp.uncinata, ses aiguilles fasciculées par deux et son cône à crochets

Une autre beauté d'Aussois c'est la Bruyére carnée ou Bruyère des neiges (Erica carnea). Il y en a partout sous les pins, au bord des sentiers, épanouie dans la neige. Ses fleurs en clochettes sont rose vif avec des longues étamines pourpres qui dépassent des fleurs. Ses feuilles sont très fines et groupées par 4 étagées le long de la tige. En botanique on appelle ces dispositions des verticilles que ce soit pour les feuilles ou les fleurs.

Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016
Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016

Nous avons atteint la côte 2166m sous la roche de la Turra vers 12h30. Impossible d'aller plus loin sous des pentes avalancheuses.

Le groupe 1 installé dans la neige pour le casse-croute et la roche de la Turra
Le groupe 1 installé dans la neige pour le casse-croute et la roche de la Turra

Le groupe 1 installé dans la neige pour le casse-croute et la roche de la Turra

Descente par la source de la Fournette puis en diection du Monolithe de Sardières en passant au promontoire où on a eu une vue imprenable sur ce roc incroyable de 93m de hauteur.

Le monolithe de Sardière vu depuis le promontoire.
Le monolithe de Sardière vu depuis le promontoire.

Le monolithe de Sardière vu depuis le promontoire.

Passage sous le monolithe, puis retour à Sardières par le Sentier des biches avec peu de neige sur le sentier mais le plaisir d'admirer la Bruyère des neiges.

Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016

Bientôt le village de Sardières est en vue avec son église Saint Laurent et ses ruelles typiques.

Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016
Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016
Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016

C'était une trés belle randonnée effectuée 2 fois dans la même semaine pour Roger et moi, le mardi et le vendredi. Le mardi, nous avons pu voir des sculptures en bois faites directement sur des troncs. Un petit regret de ne pas avoir pu voir la totalité de ces oeuvres admirables.

Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016
Randonnées en raquettes à Aussois  sortie ADAPAR du 18 mars 2016
Published by Glaner dans la nature - dans SORTIE AVEC ADAPAR
commenter cet article
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 17:11
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16

Pour se rendre à Montremont il faut aller au centre de Thônes en passant devant l'église Saint-Maurice et suivre les panneaux routiers "toutes directions" puis "Montremont" situé à 5km du centre de Thônes, dans un vallon encaissé, départ d'une série de randonnées.

Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16

Mercredi 17 février, nous étions 5 animateurs à faire la reconnaissance toujours utile pour voir l'état de l'accès pour le car et de l'enneigement. Cette randonnée démarre à 840 m d'altitude en forêt par un sentier pentu avec de nombreuses courbes sur environ 200m de dénivelé.Ensuite, le sentier est moins pentu. Le chalet du Mont est situé à 1210m d'altitude et le Col des Montets à 1426m.

Nous sortons de la forêt et le chalet du Mont est en vue
Nous sortons de la forêt et le chalet du Mont est en vue

Nous sortons de la forêt et le chalet du Mont est en vue

Mercredi un brouillard persistant, à partir de 1300 m d'altitude, avait accroché des jolies guirlandes de givre au bout des branches des résineux et sur tous les supports possibles.

C'était un beau spectacle mais nous n'avons pas traîné là-haut !.

Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16

Au niveau du chalet du Mont il faisait une température beaucoup plus clémente.

Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16

Deux jours passent et nous voici vendredi matin une trentaine de randonneurs sont présents. Une chute providentielle de neige s'est produite pendant la nuit. La forêt est très belle, saupoudrée d'une fine pellicule et le sentier est entièrement recouvert. C'est une très bonne surprise. Quelques flocons volent autour de nous. La température est agréable.

L'enneigement vendredi matin 19 février
L'enneigement vendredi matin 19 février

L'enneigement vendredi matin 19 février

Montée tranquille, sans problème, jusqu'au chalet du Mont. La petite couche de poudreuse est juste comme il faut sous les raquettes. Les nuages font leur show et découvrent quelques fenêtres de ciel bleu. Comme annoncé par la météo locale, le temps devrait se mettre au beau en début d'après-midi.

Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16

Les 200 m de dénivelé pour atteindre le Col des Nantets sont parcourus en moins de 40 mn dans un paysage immaculé. Il y a encore du brouillard à cette altitude et comme mercredi, le vent souffle fort, il fait froid et tout est givré.

Une dernière montée raide à franchir juste avant l'arrivée au col.
Une dernière montée raide à franchir juste avant l'arrivée au col.
Une dernière montée raide à franchir juste avant l'arrivée au col.

Une dernière montée raide à franchir juste avant l'arrivée au col.

Un rayon de soleil, le temps de faire une photo du groupe et nous repartons très vite dans la descente avec le plaisir de couper les pentes dans la poudreuse.

Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16

Une lecture de paysage à mi-parcours pour situer les montagnes au-dessus de nous : les rochers du Varo à l'Est, la Dent du Cruet et les Grandes Lanches à l'Ouest.

Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16

Arrivée au car à 15h30 très heureux d'avoir profité d'un bon moment de détente en pleine nature sauvage.

Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Chalet du Mont et Col des Nantets depuis Montremont avec l'ADAPAR le 19.02.16
Published by Glaner dans la nature - dans Activités ADAPAR
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 22:06

Vendredi 29 janvier, au départ d'Ugine, quelques gouttes de pluie sur le pare-brise du car nous ont donné quelques inquiétudes au sujet de la météo du jour. A l'arrivée au village de Grand Naves (1310 m d'altitude ), les nuages se sont dissipés très vite pour faire place au soleil. Tout droit derrière le village, se dressent les pentes ensoleillées orientées plein sud, la haute falaise du Roc Marchand et la courbe arrondie de son Dôme.

Grand Naves et ses pentes dominées par le Roc Marchand
Grand Naves et ses pentes dominées par le Roc Marchand

Grand Naves et ses pentes dominées par le Roc Marchand

Nous attaquons la montée, pendant une heure, par une longue piste en pente douce. Le soleil tape fort et nous avons vite fait de quitter gants et vêtements chauds. Nous montons, ensuite en forêt, un sentier raide qui nous fait gagner rapidement du dénivelé

Chalet au bord de la route pastorale et montée raide en forêt
Chalet au bord de la route pastorale et montée raide en forêt
Chalet au bord de la route pastorale et montée raide en forêt

Chalet au bord de la route pastorale et montée raide en forêt

Encore un effort avant d'atteindre un long replat à la belle neige poudreuse. Nous pouvons admirer le paysage du beaufortin; sur notre droite le Quermoz et sur notre gauche, le Col de la Louze, le Grand Mont d'Arêches.

Montée jusqu'au replat, sommets du beaufortin, col de la Louze et Grand Mont
Montée jusqu'au replat, sommets du beaufortin, col de la Louze et Grand Mont
Montée jusqu'au replat, sommets du beaufortin, col de la Louze et Grand Mont
Montée jusqu'au replat, sommets du beaufortin, col de la Louze et Grand Mont

Montée jusqu'au replat, sommets du beaufortin, col de la Louze et Grand Mont

nous contournons en dévers une pente garnie d'aulnes verts pour aller au pied du Dôme, grimper sa pente raide et atteindre son sommet situé à 2098 m.

Approche et montée au Dôme
Approche et montée au Dôme
Approche et montée au Dôme
Approche et montée au Dôme

Approche et montée au Dôme

Nous descendons rapidement jusqu'au panneau de bois (1996 m) et à la Croix du Roc Marchand pour la pause casse-croûte. Nos copains du groupe 2 sont déjà repartis en direction de la descente pour faire leur pause plus bas.

Le Roc Marchand et son Dôme avec l'ADAPAR le 29.01.16
Le Roc Marchand et son Dôme avec l'ADAPAR le 29.01.16
Le Roc Marchand et son Dôme avec l'ADAPAR le 29.01.16

Au retour, nous descendons dès que cela s'avère possible tout droit par les pentes en coupant les nombreux lacets de la route. La neige chauffée par le soleil est lourde et colle aux raquettes.

Le Roc Marchand et son Dôme avec l'ADAPAR le 29.01.16
Le Roc Marchand et son Dôme avec l'ADAPAR le 29.01.16
Le Roc Marchand et son Dôme avec l'ADAPAR le 29.01.16
Le Roc Marchand et son Dôme avec l'ADAPAR le 29.01.16

Il ne faut pas plus d'une heure un quart pour descendre les 700 m de dénivelé et atteindre le village dès 15h30.

Arrivée du groupe 2 près du village sous une haie d'honneur
Arrivée du groupe 2 près du village sous une haie d'honneur

Arrivée du groupe 2 près du village sous une haie d'honneur

Nous avons tous passé une très belle journée sportive au soleil. Merci aux accompagnateurs du jour : Jean-Jacques, Francis, Gérard et René d'avoir préparé cette randonnée.

Le Roc Marchand et son Dôme avec l'ADAPAR le 29.01.16
Le Roc Marchand et son Dôme avec l'ADAPAR le 29.01.16
Published by Glaner dans la nature - dans randonnées avec l'ADAPAR
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 18:52

Pour cette randonnée, comme G.A. de service (Claude, Francis et Odette), nous avons fait une reconnaissance de terrain, le lundi 18 janvier : temps froid - 10° à 9 h 30 du matin, paysage en nuances de noir et blanc et belle neige poudreuse. Depuis les Clapières, nous avons suivi le tracé balisé de piquets violets bien contents de ne pas avoir à brasser, dès le départ, la belle épaisseur de neige amoncelée tout le week-end. Nous avons continué en direction de Char Veret puis du lieu-dit la Stapesse.

Le départ sur la piste randonnée raquettes, l'Aiguille de Borderan, la Porte des Aravis, la Pointe des Verres

Le départ sur la piste randonnée raquettes, l'Aiguille de Borderan, la Porte des Aravis, la Pointe des Verres

Les pentes en direction du Col des Aravis dominé par la Pointe de Merdassier

Les pentes en direction du Col des Aravis dominé par la Pointe de Merdassier

Une jolie trace dans la neige fraîche jusqu'à la Stapesse
Une jolie trace dans la neige fraîche jusqu'à la Stapesse
Une jolie trace dans la neige fraîche jusqu'à la Stapesse
Une jolie trace dans la neige fraîche jusqu'à la Stapesse

Une jolie trace dans la neige fraîche jusqu'à la Stapesse

A partir de la Stapesse, plus de trace, nous avons suivi le sentier balisé, en forêt et atteint le chalet situé en-dessous de la Croix de Ptiouta. Avec Francis on s'est entraîné les muscles et le souffle à se faire la trace à tour de rôle dans la montée.

Neige vierge en forêt  : il faut faire la trace. Paysage immaculé et vue sur Grand et Petit Croise Baulet
Neige vierge en forêt  : il faut faire la trace. Paysage immaculé et vue sur Grand et Petit Croise Baulet
Neige vierge en forêt  : il faut faire la trace. Paysage immaculé et vue sur Grand et Petit Croise Baulet

Neige vierge en forêt : il faut faire la trace. Paysage immaculé et vue sur Grand et Petit Croise Baulet

Vendredi 22 janvier, changement de décor, avec le grand soleil, tout prend de la couleur et nous débarquons d'un car bondé. Cette fois nous sommes une soixantaine de participants. Répartis en trois groupes, nous prendrons le même itinéraire par Char Veret, puis la Stapesse et la Croix de Ptiouta à 1540 m d'altitude. Les groupes 1 et 2 continuerons la randonnée jusqu'au Plan Bourgeois puis au Plan des Eves à 1630 m d'altitude.

Même paysage en couleur : Aiguille de Borderan, Porte des Aravis, Pointe des Verres, Grande Balmaz

Même paysage en couleur : Aiguille de Borderan, Porte des Aravis, Pointe des Verres, Grande Balmaz

c'est parti pour la montée !
c'est parti pour la montée !

c'est parti pour la montée !

Nous admirons la Chaîne du Mt Charvin

Nous admirons la Chaîne du Mt Charvin

Les grands pentes que nous pourrons descendre au retour.

Les grands pentes que nous pourrons descendre au retour.

Traversée à plat en direction de Char Veret, puis montée et petite descente vers la Stapasse et ses chalets.
Traversée à plat en direction de Char Veret, puis montée et petite descente vers la Stapasse et ses chalets.
Traversée à plat en direction de Char Veret, puis montée et petite descente vers la Stapasse et ses chalets.
Traversée à plat en direction de Char Veret, puis montée et petite descente vers la Stapasse et ses chalets.

Traversée à plat en direction de Char Veret, puis montée et petite descente vers la Stapasse et ses chalets.

La montée en forêt jusqu'àu chalet.
La montée en forêt jusqu'àu chalet.
La montée en forêt jusqu'àu chalet.

La montée en forêt jusqu'àu chalet.

A la Croix de Ptiouta ou Croix des Buts (on aperçoit la Croix à gauche de la trace et à gauche du chalet)
A la Croix de Ptiouta ou Croix des Buts (on aperçoit la Croix à gauche de la trace et à gauche du chalet)
A la Croix de Ptiouta ou Croix des Buts (on aperçoit la Croix à gauche de la trace et à gauche du chalet)

A la Croix de Ptiouta ou Croix des Buts (on aperçoit la Croix à gauche de la trace et à gauche du chalet)

La Pointe des Verres et la Grande Balmaz aux falaises impressionnantes.

La Pointe des Verres et la Grande Balmaz aux falaises impressionnantes.

A partir de la Croix de Ptiouta il y a une seule trace de raquette. Nous rencontrons le randonneur qui est allé jusqu'au-dessus du Mégevan. Nous avançons en direction de Plan Bourgeois dans une neige et un paysage de rêve.

Vue sur le Mt Blanc, les Croise Baulet et les pistes de ski du plan de la Giettaz
Vue sur le Mt Blanc, les Croise Baulet et les pistes de ski du plan de la Giettaz
Vue sur le Mt Blanc, les Croise Baulet et les pistes de ski du plan de la Giettaz

Vue sur le Mt Blanc, les Croise Baulet et les pistes de ski du plan de la Giettaz

Au-dessus du Mégevan la neige est légère. C'est un grand plaisir d'avancer dans cet espace vierge où il y a cependant des traces de blanchots
Au-dessus du Mégevan la neige est légère. C'est un grand plaisir d'avancer dans cet espace vierge où il y a cependant des traces de blanchots
Au-dessus du Mégevan la neige est légère. C'est un grand plaisir d'avancer dans cet espace vierge où il y a cependant des traces de blanchots
Au-dessus du Mégevan la neige est légère. C'est un grand plaisir d'avancer dans cet espace vierge où il y a cependant des traces de blanchots

Au-dessus du Mégevan la neige est légère. C'est un grand plaisir d'avancer dans cet espace vierge où il y a cependant des traces de blanchots

Au plan des Eves nous nous arrêtons près d'un beau chalet orné d'un oiseau en bois sculpté.
Au plan des Eves nous nous arrêtons près d'un beau chalet orné d'un oiseau en bois sculpté.

Au plan des Eves nous nous arrêtons près d'un beau chalet orné d'un oiseau en bois sculpté.

Les groupes 1 et 2 se retrouvent devant le chalet pour une petite pause en-cas.

Les groupes 1 et 2 se retrouvent devant le chalet pour une petite pause en-cas.

Pour le retour nous reprenons sagement nos traces jusqu'au croisement de la Croix de Ptiouta puis nous continuons en direction des pentes qui dominent la Giettaz pour avoir le plaisir de descendre directement dans la poudreuse.

Le retour et le plaisir de la descente dans la poudreuse des pentes de la Giettaz
Le retour et le plaisir de la descente dans la poudreuse des pentes de la Giettaz
Le retour et le plaisir de la descente dans la poudreuse des pentes de la Giettaz
Le retour et le plaisir de la descente dans la poudreuse des pentes de la Giettaz
Le retour et le plaisir de la descente dans la poudreuse des pentes de la Giettaz
Le retour et le plaisir de la descente dans la poudreuse des pentes de la Giettaz

Le retour et le plaisir de la descente dans la poudreuse des pentes de la Giettaz

Rencontre avec les randonneurs du groupe 3

Rencontre avec les randonneurs du groupe 3

Nos traces de descente.

Nos traces de descente.

Pour corser le tout, la traversée d'un ruisseau.
Pour corser le tout, la traversée d'un ruisseau.

Pour corser le tout, la traversée d'un ruisseau.

C'était une belle randonnée avec neige et temps comme on en souhaite tout l'hiver.

Merci à Nicole et Bruno pour les belles photos transmises.

Elles figurent dans les images de ce compte-rendu.

Bruno et Nicole

Bruno et Nicole

Published by Glaner dans la nature - dans randonnées avec l'ADAPAR
commenter cet article
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 09:04
A la Croix Fry avec l'ADAPAR le 15.01.16

Pour la 1ère sortie de l'année 2016 étant donné l'incertitude de la météo, nous avons préféré modifier le programme initial qui devait nous conduire du côté du Treu et nous sommes partis en direction de la Croix Fry pour la classique rando raquettes vers les Frêtes et la Croix de Colomban, et l'immense plateau de Beauregard. Nous ne l'avons pas regretté. Le temps entre ciel bleu et nuages d'altitude était très agréable et la neige poudreuse à souhait. Les paysages étaient un vrai régal pour les yeux et nous étions très heureux après l'incertitude de l'enneigement et la période de mauvaise météo, de pouvoir bouger et se défouler dans ce bel espace.

Je suis très en retard pour décrire cette randonnée pour cause de week end et semaine surbookée mais notre copain Roger l'a si bien fait que je me conterai de vous montrer les quelques photos prises là-haut

Le bonheur dans la poudreuse        La Tournette aux courbes adoucies par son manteau de neige
Le bonheur dans la poudreuse        La Tournette aux courbes adoucies par son manteau de neige

Le bonheur dans la poudreuse La Tournette aux courbes adoucies par son manteau de neige

Montée dans les épicéas , les Bornes
Montée dans les épicéas , les Bornes

Montée dans les épicéas , les Bornes

A la Croix de Colomban,  Passage près de l'Oratoire St Jacques
A la Croix de Colomban,  Passage près de l'Oratoire St Jacques

A la Croix de Colomban, Passage près de l'Oratoire St Jacques

Le Lachat de Thônes, le beau chalet de Vé la Louise à Manu et la montée à la pointe de Beauregard
Le Lachat de Thônes, le beau chalet de Vé la Louise à Manu et la montée à la pointe de Beauregard
Le Lachat de Thônes, le beau chalet de Vé la Louise à Manu et la montée à la pointe de Beauregard

Le Lachat de Thônes, le beau chalet de Vé la Louise à Manu et la montée à la pointe de Beauregard

Les copains du Groupe 2 montent derrière nous jusqu'en haut du plateau de Beauregard, Roger nous emmènent pour une grande descente dans le poudreuse.
Les copains du Groupe 2 montent derrière nous jusqu'en haut du plateau de Beauregard, Roger nous emmènent pour une grande descente dans le poudreuse.

Les copains du Groupe 2 montent derrière nous jusqu'en haut du plateau de Beauregard, Roger nous emmènent pour une grande descente dans le poudreuse.

Published by Glaner dans la nature - dans randonnées avec l'ADAPAR
commenter cet article
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 06:44

Matin frisquet au Col de Glandon (1934m) et départ pastoral des 61 randonneurs de l'ADAPAR sur le sentier balcon de la Combe de la Croix

Troupeau de moutons et chèvres gardés par deux Border collie attentifs.
Troupeau de moutons et chèvres gardés par deux Border collie attentifs.
Troupeau de moutons et chèvres gardés par deux Border collie attentifs.

Troupeau de moutons et chèvres gardés par deux Border collie attentifs.

Un coup d'oeil sur le paysage, les lacets de la route du Col du Glandon et au loin les fameuses Aiguilles d'Arves. Le paysage est magnifique.

Paysages au Col du Glandon, lacets de la route et Aiguilles d'Arves
Paysages au Col du Glandon, lacets de la route et Aiguilles d'Arves

Paysages au Col du Glandon, lacets de la route et Aiguilles d'Arves

Nous grimpons bientôt dans un univers minéral. Au Plan des Trois Eaux, le sentier est bordé par de nombreux cairns. La beauté des pierres a inspiré les passants qui ont érigé des cairns plus beaux les uns que les autres.

Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15
Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15
Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15

Après ce replat, le sentier suit un ruisseau et se fait très raide avec des blocs qu'il faut monter pas à pas en faisant attention, comme un escalier à hautes marches. C'est une montée pénible.

Montée au Lac de la Croix
Montée au Lac de la Croix

Montée au Lac de la Croix

La récompense de nos efforts est là avec la découverte du Lac de la Croix niché dans un écrin de roches couvertes de lichens qui leurs donnent une couleur vert tendre très esthétique.

Le Lac de la Croix (2415m)
Le Lac de la Croix (2415m)
Le Lac de la Croix (2415m)

Le Lac de la Croix (2415m)

Nous repartons en direction de l'Epaule du Bec d'Arguille (2688m). Une montée très raide et à l'arrivée, la vue au Nord Ouest sur le Mont Blanc et au Sud Est sur le Col du Glandon, les Aiguilles d'Arves, le Glacier des Deux Alpes et la Meije

Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15
Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15
Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15

Nous ne pouvons pas en rester là et nous repartons en traversée dans les pentes au-dessus du Lac de la Croix pour retrouver le sentier qui nous amène au Col de la Croix et trouver les dessins des bornes frontières entre Dauphiné et Savoie gravées dans la pierre.

Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15
Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15
Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15
Epaule du Bec d'Arguille (2688m) et Col de la Croix (2529m) avec l'ADAPAR le 28.08.15
Lac de la Croix vu du Col de la Croix

Lac de la Croix vu du Col de la Croix

Piquées dans la pelouse alpine il y avait les nombreuses petites fleurs blanches de la sagine glabre et le long des ruisseaux les minuscules fleurs de l'androsace étoilée et de l'épilobe à feuilles de mouron. Le long du sentier de descente vers le Col du Glandon, il y avait quelques fleurs épargnées par les moutons et les chèvres: la belle gentiane ciliée, la gentiane champêtre et la campanule de Scheuchzer(grande fleur unique sur une tige fine qui se balance au vent);

Sagine glabre, saxifrage étoilé,  épilobe à feuilles de mouron, gentiane ciliée, gentiane champêtre, campanule de ScheuchzerSagine glabre, saxifrage étoilé,  épilobe à feuilles de mouron, gentiane ciliée, gentiane champêtre, campanule de Scheuchzer
Sagine glabre, saxifrage étoilé,  épilobe à feuilles de mouron, gentiane ciliée, gentiane champêtre, campanule de ScheuchzerSagine glabre, saxifrage étoilé,  épilobe à feuilles de mouron, gentiane ciliée, gentiane champêtre, campanule de Scheuchzer
Sagine glabre, saxifrage étoilé,  épilobe à feuilles de mouron, gentiane ciliée, gentiane champêtre, campanule de ScheuchzerSagine glabre, saxifrage étoilé,  épilobe à feuilles de mouron, gentiane ciliée, gentiane champêtre, campanule de Scheuchzer

Sagine glabre, saxifrage étoilé, épilobe à feuilles de mouron, gentiane ciliée, gentiane champêtre, campanule de Scheuchzer

J'ai croqué les baies de l'airelle rouge au goût un peu acide. Elles peuvent être cueillies pour faire de la confiture ou poêlées avec un peu de sucre pour accompagner du gibier, du magret de canard ou du pavé de saumon.

Airelle rouge Ericacées comme la myrtille

Airelle rouge Ericacées comme la myrtille

Published by Glaner dans la nature
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 09:12

Départ du parking de la Frasse (1434m) aux Contamines-Montjoie. Pour trouver le parking de la Frasse, tourner à gauche en face de la Mairie. Il y a un panneau indicateur.

A proximité du parking le sentier du Lac d'Armancette (1673m) est indiqué. Il faut aller jeter un coup d'oeil sur ce petit lac niché dans la Combe d'Armancette et redescendre pour reprendre le sentier de Tré la Tête situé un peu plus bas. L'ensemble du parcours est très bien balisé.

Lac d'Armancette au printemps, fin juin à début juillet beaucoup de lis martagon à proximité.

Lac d'Armancette au printemps, fin juin à début juillet beaucoup de lis martagon à proximité.

Située à l'ubac de la montagne, la Combe d'Armancette est très fraîche le matin.Située à l'ubac de la montagne, la Combe d'Armancette est très fraîche le matin.

Située à l'ubac de la montagne, la Combe d'Armancette est très fraîche le matin.

Nous avons choisi ce parcours car il donne accès à un très beau sentier balcon. Il y a cependant une difficulté c'est la traversée des 3 ruisseaux qui vont former un plus plus bas le Nant d'Armancette. Au printemps, et en cas de grosses pluies, le 3ème ruisseau peut s'avérer infranchissable. Il faudra alors préférer prendre le Chemin Bernard qui permet de traverser le Nant d'Armancette sur un pont de bois. Nous l'avons emprunté au retour de cette randonnée.

La traversée des ruisseaux, le 3ème très profond peut s'avérer infranchissable.La traversée des ruisseaux, le 3ème très profond peut s'avérer infranchissable.
La traversée des ruisseaux, le 3ème très profond peut s'avérer infranchissable.La traversée des ruisseaux, le 3ème très profond peut s'avérer infranchissable.

La traversée des ruisseaux, le 3ème très profond peut s'avérer infranchissable.

Dans les éboulis près des ruisseaux, l'épilobe de Fleischer appelé aussi épilobe des moraines, fleur parfumée à 4 pétales veinés et 4 sépales pointus, famille : Onagracées.  Sa racine rouge contient une substance '"antigel" : l'anthocyanine.

Dans les éboulis près des ruisseaux, l'épilobe de Fleischer appelé aussi épilobe des moraines, fleur parfumée à 4 pétales veinés et 4 sépales pointus, famille : Onagracées. Sa racine rouge contient une substance '"antigel" : l'anthocyanine.

Nous avons parcouru le sentier balcon de la Combe d'Armancette qui culmine à 1860m puis descend à 1760m avant la montée vers Tré la Tête. Une curiosité de la nature consiste en ces épicéas aux extrémités des branches jaunes qui illuminent le paysage. Ils sont infectés par un champignon du groupe des rouilles (Chrysomyxa rhododendri). Il s'agit d'une rouille à hôte alternant présente dans l'aire de répartition du rhododendron. Le champignon subsiste durant l'hiver sur les feuilles de rhododendrons; au début de l'été, il passe sur l'épicéa et en infecte les aiguilles de la dernière génération. Celles-ci prennent une couleur jaune et tombent en hiver, laissant des vides sur les rameaux défoliés. Mais ces derniers débourrent à nouveau au printemps suivant car ce champignon n'attaque pas les bourgeons.

En regardant les aiguilles de près on voit bien les vésicules contenant les spores du champignon qui se déposent sur les rhododendrons par l'action du vent.En regardant les aiguilles de près on voit bien les vésicules contenant les spores du champignon qui se déposent sur les rhododendrons par l'action du vent.
En regardant les aiguilles de près on voit bien les vésicules contenant les spores du champignon qui se déposent sur les rhododendrons par l'action du vent.En regardant les aiguilles de près on voit bien les vésicules contenant les spores du champignon qui se déposent sur les rhododendrons par l'action du vent.

En regardant les aiguilles de près on voit bien les vésicules contenant les spores du champignon qui se déposent sur les rhododendrons par l'action du vent.

Tout le long du sentier il y a la vue sur le Mont Joly et la vallée, puis le sentier monte en direction de Tré la Tête et son refuge/hôtel. De là on peut aller voir le glacier de Tré la Tête et admirer le Col du Joly et quelques sommets du beaufortain.

Refuge/hôtel de Tré la Tête

Refuge/hôtel de Tré la Tête

Col du Joly et Mont Joly

Col du Joly et Mont Joly

  Sommets du beaufortain : Aiguille de la Pennaz , Tête de la Cicle, Aiguille de Roselette

Sommets du beaufortain : Aiguille de la Pennaz , Tête de la Cicle, Aiguille de Roselette

La vue s'étend aussi vers le Désert de Platé

La vue s'étend aussi vers le Désert de Platé

Après un bon moment de détente et un petit café sur la terrasse du refuge, nous avons effectué facilement la descente en prenant la direction de Cugnon puis par un sentier qui revient vers la Frasse en grande partie en forêt et traverse le Nant d'Armancette sur un pont de bois.

Descente d'abord assez raide puis en forêt et traversée sur le pont de bois du Nant d'Armancette.
Descente d'abord assez raide puis en forêt et traversée sur le pont de bois du Nant d'Armancette.
Descente d'abord assez raide puis en forêt et traversée sur le pont de bois du Nant d'Armancette.
Descente d'abord assez raide puis en forêt et traversée sur le pont de bois du Nant d'Armancette.
Descente d'abord assez raide puis en forêt et traversée sur le pont de bois du Nant d'Armancette.
Descente d'abord assez raide puis en forêt et traversée sur le pont de bois du Nant d'Armancette.

Descente d'abord assez raide puis en forêt et traversée sur le pont de bois du Nant d'Armancette.

Le chèvrefeuille bleu toxique, qu'il ne faut pas confondre avec les myrtilles

Le chèvrefeuille bleu toxique, qu'il ne faut pas confondre avec les myrtilles

Près du petit bassin de pierre le dernier arrêt de cette belle randonnée.

Près du petit bassin de pierre le dernier arrêt de cette belle randonnée.

Published by Glaner dans la naàture - dans Activités ADAPAR
commenter cet article
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 20:11

Départ depuis le Barrage de St Guérin (1557m) en passant par le pont suspendu. Montée en direction du Col de la Louze.

Randonnée aux Lacs de la Tempête (2086m) avec l'ADAPAR le 31 juillet 2015

Les fleurs se font plus rares après ce mois de juillet très chaud mais les talus sont humides grâce au ruisseau de la Louze et il y a la belle parnassie des marais aux pétales blancs veinés. Les mouches se régalent de ses grosses étamines jaunes stériles.

Parnassie des marais : pétales blancs veinés, 5 étamines fertiles et 5 étamines stériles.

Parnassie des marais : pétales blancs veinés, 5 étamines fertiles et 5 étamines stériles.

Dans la pelouse alpine il y a quelques touffes de la gentiane nivale et aussi l'astrance naine.

Randonnée aux Lacs de la Tempête (2086m) avec l'ADAPAR le 31 juillet 2015
Randonnée aux Lacs de la Tempête (2086m) avec l'ADAPAR le 31 juillet 2015

Du Col de la Louze nous continuons par le sentier rocheux qui nous amène aux Lacs de la Tempête.

Les lacs de la Tempête un régal pour les yeux !
Les lacs de la Tempête un régal pour les yeux !
Les lacs de la Tempête un régal pour les yeux !

Les lacs de la Tempête un régal pour les yeux !

Il y a une plante qui flotte à la surface de l'eau du lac supérieur. C'est le rubanier à feuilles étroites; une plante que l'on voit souvent sur les lacs de montagnes. Il y a des petites poches d'eau tiède un peu partout et des libellules s'affairent à leur activité favorite, la chasse aux mouches, moucherons et moustiques.

Rubanier à feuilles étroites, petite mare et Aeschne bleue
Rubanier à feuilles étroites, petite mare et Aeschne bleue
Rubanier à feuilles étroites, petite mare et Aeschne bleue

Rubanier à feuilles étroites, petite mare et Aeschne bleue

Retour au Col de la Louze par ce sentier aux gros rochers où il faut bien faire attention où on met les pieds.

Randonnée aux Lacs de la Tempête (2086m) avec l'ADAPAR le 31 juillet 2015
Randonnée aux Lacs de la Tempête (2086m) avec l'ADAPAR le 31 juillet 2015
Au Col de la Louze des chèvres curieuses viennent voir les randonneurs

Au Col de la Louze des chèvres curieuses viennent voir les randonneurs

Du Col de la Louze, la vue sur le beaufortin, le Barrage de St Guérin, le Mont Blanc

Du Col de la Louze, la vue sur le beaufortin, le Barrage de St Guérin, le Mont Blanc

Arrivée presque au terme de la randonnée, je trouve au milieu du sentier une grosse chenille bien dodue, verte et noire. Elle risque de se faire écraser par les randonneurs. C'est la chenille du Petit Paon de Nuit. Elle arrive au terme de sa vie de chenille et passera l'automne et l'hiver sous forme d'une chrysalide protégé par un solide cocon avant de se transformer au prochain printemps en un superbe papillon mâle ou femelle.

Chenille, cocon et Petit Paon de Nuit (mâle,le plus coloré) et femelle.Chenille, cocon et Petit Paon de Nuit (mâle,le plus coloré) et femelle.
Chenille, cocon et Petit Paon de Nuit (mâle,le plus coloré) et femelle.Chenille, cocon et Petit Paon de Nuit (mâle,le plus coloré) et femelle.

Chenille, cocon et Petit Paon de Nuit (mâle,le plus coloré) et femelle.

Retour de la randonnée par le pont suspendu au dessus du barrage de St Guérin

Retour de la randonnée par le pont suspendu au dessus du barrage de St Guérin

Published by Glaner dans la nature - dans Activités ADAPAR
commenter cet article
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 18:51

Le départ de cette randonnée est situé sous le Col des Aravis côté Clusaz au parking commun de la Via Ferrata des Aravis (1380m). La Combe de Borderan est réputée pour la présence de chamois et nous espérions bien en voir quelques-uns mais il y avait beaucoup de randonneurs sur le sentier et la journée s'annonçait très chaude. Un seul chamois d'un âge certain s'est montré.

Chamois à la Combe de Borderan
Chamois à la Combe de Borderan

Chamois à la Combe de Borderan

La Combe de Borderan est riche en fleurs comme la bétoine des Alpes, l'épervière orangée et la crépide orangée que l'on peut confondre. Elles appartiennent toutes les deux à la grande famille des Astéracées (ex. Composées). L'épervière orangée est de couleur orange vif et a plusieurs capitules de fleurs sur une longue tige qui se balance au vent. Le capitule unique de la crépide orangée est ébouriffé et d'un orange plus terne.

Bétoine des Alpes, Crépide orangée et Epervière orangée
Bétoine des Alpes, Crépide orangée et Epervière orangéeBétoine des Alpes, Crépide orangée et Epervière orangée

Bétoine des Alpes, Crépide orangée et Epervière orangée

Les grandes falaises abruptes et arrondies au sommet de la Combe sont impressionnantes

La falaise de la Combe de Borderan

La falaise de la Combe de Borderan

La montée à la Croix des Calvaires

La montée à la Croix des Calvaires

La vue au pied de la Croix des Calvaires dans un ciel limpide était magnifique

La vue au pied de la Croix des Calvaires dans un ciel limpide était magnifique

Jo et Joseph G.A. de la rando

Jo et Joseph G.A. de la rando

Pointe des Aravis, Aiguille de Borderan, Clusaz et Tournette

Pointe des Aravis, Aiguille de Borderan, Clusaz et Tournette

Les Aravis

Les Aravis

Calvaire, Croix et Porte des Aravis
Calvaire, Croix et Porte des Aravis

Calvaire, Croix et Porte des Aravis

Nous avons effectué le retour de la randonnée par les sentiers qui croisent les pistes de ski.

Randonnée à l'Aiguille des Calvaires (2322m) avec l'ADAPAR le 10 juillet 2015

Quelques plantes de ces pentes caillouteuses et très ensoleillées : athamante de Crète, hélianthème nummulaire.

Athamante de Crète et Hélianthème nummulaire
Athamante de Crète et Hélianthème nummulaire

Athamante de Crète et Hélianthème nummulaire

Dans une zone boisée de feuillus à l'approche de la forêt nous avons rencontré la belle cicerbite de Plumier en compagnie des épilobes.

La cicerbite de Plumier (Astéracées) qui ressemble beaucoup à la cicerbite laitue des Alpes

La cicerbite de Plumier (Astéracées) qui ressemble beaucoup à la cicerbite laitue des Alpes

Published by Glaner dans la nature - dans Activités ADAPAR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Glaner dans la nature
  • Le blog de Glaner dans la nature
  • : randonnées pédestres été/hiver, voyages, photos fleurs, champignons, papillons,paysages, recettes fruits, fleurs sauvages
  • Contact

Profil

  • Glaner dans la nature
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.
  • Je suis une retraitée active, passionnée par la nature. J'aime aussi atteindre le but fixé, au sens propre et au sens figuré... Ma famille, mes amis, mon mari, mon chat, sont aussi très importants pour ma santé morale.